Miloud HAIMICHE (à droite sur la photo) est décédé, aux portes de Paris, jeudi 14 mars 2019, alors qu’il venait de déposer l’un de ses trois fils à la piscine. Il circulait donc seul en scooter lorsqu’une voiture lui a grillé la priorité et l’a renversé. Miloud est mort sur le coup. Il était âgé de 48 ans

 

A la fin des années 1990, alors que les deux frères Jean et Charly MOLINS étaient aux commandes du casino d’Argelès-sur-Mer et de ses deux discothèques, Playa Club et Le Synchro, Miloud HAIMICHE – plus connu sous le nom de Miloud – a fait le bonheur de milliers de nightclubbers. Alors que la célèbre station balnéaire faisait danser tout le littoral, il a été l’un des premiers, localement, à « stariser » les disc-jockeys, leur déroulant le tapis rouge et faisant de ces princes des platines les véritables rois de la nuit. Certes, il n’a pas été le seul, à « Los Argeles », à cette époque-là, à développer ce concept qui a enflammé les linoléums de tous les bars-musicaux (Argelès-plage en comptait alors une douzaine), mais sa patte événementielle incontestable a largement contribué à mettre sous les projecteurs de l’actualité estivale la vie nocturne argelésienne.

Justement, c’est à la tête d’une start-up spécialisée dans l’événementiel que Miloud a poursuivi son ambition, à Cannes d’abord, dont il ne manquait aucun festival sur la célèbre Croisette, puis à Dubaï où il avait ancré sa vie professionnelle.

Miloud, personnage ô combien attachant et généreux de cœur, personnalité aux multiples talents, revenait souvent sous le soleil du Roussillon où il avait gardé une résidence, à Saint-Jean-Lasseille plus précisément.