Patrick Delaux dans l’émission « Reportages » consacrée au Racou et diffusée sur TF1 à la fin de l’été dernier…

Patrick Delaux, célèbre coutelier à l’origine de la renaissance du non moins célèbre couteau catalan, nous a quitté la nuit dernière, emporté pendant son sommeil par un arrêt cardiaque alors qu’il se trouvait chez lui au Racou, territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer.

Il n’avait que 55 ans.

C’est une grande figure argelésienne qui disparait, au-delà du talentueux artisan qui a participé, entr’autre, à la création du Marché artisanal qui se tient en haute saison estivale sur le parking des Platanes d’Argelès-plage.

Quand il s’agissait de relever tous les défis identitaires au nom de ce Roussillon qu’il aimait par-dessus tout, Patrick Delaux était alors d’une force innovante extraordinaire, capable de rassembler pour faibre vibrer à l’unisson le Pays Catalan, en général, le village d’Argelès-sur-Mer, en particulier.

Il faisait partie du patrimoine culturel local, incontestablement, toujours prêt à soulever des montagnes pour animer et promouvoir, par exemple, ce Racou qu’il idéalisait au point d’en être plus et mieux qu’un fervent défenseur : un ambassadeur !

Récemment encore (nos photos), à la fin de l’été 2012, il avait servi de guide à une équipe de TF1 pour l’émission « Reportages ».

En mer comme sur terre, en pleine du Roussillon comme sur les sommets du Vallespir, il était aussi populaire qu’une vedette du football, à la mode dans tous les bistrots-restos de la plage d’Argelès où il ne manquait pas de distiller son humour torride. Il incarnait incontestablement – et c’était incontesté – un certain art de vivre.

A l’occasion des fêtes calendaires, des rites de passage, des réussites et des victoires, Patrick Delaux était toujours un formidable et inestimable invité d’honneur. Avec lui, il y avait toujours mille raison d’exprimer le « plaisir d’en parler », de vivre des moments de partage inédits à chaque fois, car il avait sans arrêt une anecdote en bandoulière, au bout de sa lame ou au fond de son verre.

Adieu l’Artiste !

A ses deux enfants Hugues et Estelle, à son épouse Véronique, à son père Jean, à sa famille, à ses proches, à ses nombreux amis, la rédaction de ouillade.eu adresse ses plus sincères condoléances.

– Cérémonie d’obsèques : Mercredi 30 janvier 2013, à 9h 45, au crématorium de Canet-en-Roussillon.

Patrick Delaux.

Patrick Delaux.