Charles CAMPIGNA, ancien adjoint socialiste délégué aux Sport et à l’Agriculture de Pierre AYLAGAS (PS), alors maire d’Argelès-sur-Mer, officialise dans une tribune libre son soutien la Police Municipale d’Argelès-sur-Mer…
« Depuis presque un an le maire désigné à Argelès-sur-Mer, il y a 14 mois déjà !, est en conflit avec la Police Municipale. Et ceci malheureusement dans une ambiance générale de gestion du personnel communal déplorable.
Voilà ce qui arrive entre autres quand on n’est pas élu comme tête de liste par le peuple. On ne peut pas s’imposer surtout en traitant par le mépris et en sanctionnant comme il le fait les agents communaux qui se défendent.
Les policiers municipaux demandent une reconnaissance prévue par la loi de leurs fonctions obtenue après réussite à un difficile concours. Ils sont raisonnables et proposent un échelonnement sur plusieurs années de leur évolution indemnitaire pour sortir de l’impasse dans laquelle s’est enfermé le maire tout seul.
Il faut l’accepter, d’autant que cela n’impactera que très peu le budget municipal.
Il faut se rappeler aussi que le nouveau maire a obtenu en conseil municipal le versement maximum de son indemnité de maire, elle aussi autorisée par la loi, bien supérieure au total de celles demandées en 2017 par les 25 policiers municipaux d’Argelés-sur-Mer.
Un élu – et en particulier un maire – se doit d’être exemplaire, juste et attentif. Ce n’est malheureusement plus le cas à Argelès-sur-Mer ».
Charles CAMPIGNA.