L’un des plus anciens (et l’un des plus courus également) établissements de restauration d’Argelès-plage, situé sur le front-de-mer, était menacé d’une fermeture administrative, suite à un avis défavorable à la poursuite du fonctionnement dudit restaurant émis, le mois dernier, par la Commission consultative Départementale de Sécurité et d’Accessibilité. Les reproches consignés concernaient notamment les installations techniques et électriques.

S’appuyant sur cet état des lieux, « considérant que les conditions de sécurité pour recevoir du public n’étaient pas remplies par l’établissement », le maire d’Argelès-sur-Mer avait signé, le 11 août dernier, un arrêté municipal pour notifier à l’exploitant la fermeture des lieux, adressé en ampliation à l’autorité préfectorale.

Or, hier, lundi 217 août 2020, le Tribunal Administratif (TA) de Montpellier a « cassé » l’affaire en prononçant la suspension de l’arrêté de fermeture, estimant que l’exploitant du site s’était mis partiellement en conformité vis à vis de la réglementation et, surtout, que « la sentence envisagée était disproportionnée par rapport à la bonne foi manifestée par l’exploitant ».

A suivre.