Ce lundi 2 septembre 2019, en fin d’après-midi, plus de 200 personnes se sont succédé dans le restaurant thaï « Sabaï Sabaï » d’Argelès-plage, où il avait ses habitudes, ses amis, sa famille de cœur, pour rendre un bel et dernier hommage à Lakhdar DIB, décédé hier matin pendant son sommeil, à l’âge de 57 ans.

La plupart des restaurateurs, des commerçants et artisans des allées piétonnes de la station, du front-de-mer, du port, étaient là, bien présents, venus pour accompagner ses proches, se recueillir devant son portrait dressé dans la salle à manger de l’établissement. Certains avaient même baissé le rideau de leur commerce. Car rarement un saisonnier aura fait une telle unanimité autour de sa belle personne, tellement il était gentil et dévoué.

 

Azdine, Mohamed, Nasser et Samir, les frères de Lakhdar DIB

 

Autour du buffet, en terrasse, à table, pendant trois heures, à coups d’anecdotes, de souvenirs, chacun a pu se remémorer le Lakhdar que nous avons tous connu ou simplement rencontré.

Sa présence va désormais sacrément manquer dans la station. On n’a pas fini de le chercher dans l’allée Jules-Aroles, où ses passages semblaient éternels.

Ses frères, sa famille, tiennent à remercier du fond du cœur toutes celles et tous ceux, nombreuses et nombreux, qui étaient là ce soir, pour présenter leurs condoléances, pour partager leur chagrin, leur souffrance, pour apporter un peu de réconfort autour de précieux témoignages de sympathie, d’amour et d’amitié. Ils remercient également tous ceux qui, retenus par des obligations professionnelles et autres, n’ont pas pu assister à ce dernier hommage à Lakhdar.

 

Mathieu, Adrien, Mathieu et Guillaume ; ses collègues de travail du restaurant-pizzéria du camping municipal « Le Roussillonnais », plage nord à Argelès

 

Clo et Pierrick de la poissonnerie « Ty Breizh », où Lakhdar fut employé, et Thierry COSTA du « Vin sur Vingt » aux côtés des frères DIB

 

Toute l’équipe du « Subaï Subaï » avec laquelle Lakhdar ne manquait pas une occasion pour entretenir une complicité amicale

 

« Il n’y a pas d’au revoir pour nous. Peu importe où tu es (Lakhdar), tu seras toujours dans nos coeurs » (Gandhi)