Hier, samedi 14 décembre 2019, dès 10 h, le marché de Noël ouvrait ses portes dans la salle Guy Barbaza. Une fois de plus, l’association Ansigna’muse, avec sa présidente Eliane CARDONA et Jean-Marc PEILLE, n’ont pas compté leur peine pour que cette journée soit un beau moment de convivialité, d’amitié, de retrouvailles.

Plusieurs dizaines d’exposants se sont donné rendez-vous à cette occasion, offrant ainsi les moyens à la population du Fenouillèdes, de l’arrière-pays, de préparer les fêtes de fin d’année de la meilleure manière, sans devoir rien envier aux grandes métropoles.

Plusieurs dizaines d’exposants

Ils sont venus d’un peu partout du Fenouillèdes, mais aussi du département. Ainsi, les amandes de papa Pascal, de Peyrestortes, sont-elles venues-nous rappeler la beauté des premières fleurs de printemps, dans notre nature si belle, tout le long des frondaisons des vignes dans un matin calme noyé du soleil printanier.
Monia, de Latour-de-France, en exposant sa peinture éclectique, est venu nous rappeler le nombre impressionnant d’artistes-peintres qui ont choisi notre coin du département pour donner libre cours à leur art. Nous pouvons dire que Monia est une autodidacte qui a tout de même passé un an aux beaux-arts en cours du soir. C’est dire sa motivation dans la volonté de son expression picturale. Pour elle, la peinture est une éternelle découverte. Les couleurs sont au centre de son œuvre se voulant contemporaine, abstraite, basée sur l’imaginaire. À voir absolument dans une exposition future. Pour joindre Monia : 06 27 34 74 46.
Que dire de l’atelier de Paule ORTéGA, qui recycle les livres usagers et leur donne une seconde jeunesse, en les transformant en objets de décorations.
Elodie GASNIé, était également de la fête, à Ansignan ou débute son œuvre écrite, qui nous réserve, à n’en pas douter, une longue série de romans. À la suite du Canal Rouge, voilà Sous les Pierres du Moulin, qui nous transporte dans ces lieux pittoresques des abords du village, si riche en patrimoine à continuer de mettre en valeur. Nous apprenons que la trilogie verra prochainement son épilogue. Le troisième tome, est ainsi dans la tête de l’auteure. Il ne manque plus qu’à prendre la plume et aligner les phrases.
Les croquants de Martine et Guy Bés étaient là, pour rappeler que Saint-Paul, situé à une encablure, est la capitale incontestée de cet art de la gourmandise. À déguster avec un muscat de Noël.
Les Délices de Totof et ses chocolats, confectionnés par Christophe, étaient également présents pour égayer nos papilles, tout comme les terres cuites et les mosaïques de Françoise venues régaler nos yeux par leurs éclats.

Une nouvelle venue sous le soleil d’Ansignan

Elle se prénomme Svetlana et fabrique des biscuits fins aux épices. Mais aussi des brioches, des croissants, des pains au chocolat. Mais que dire de ses bûches de Noël qui, sur une table de réveillon seront du plus bel effet, en attendant la dégustation. Svetlana, est originaire de Russie. Quelque part, avec elle, arrive à Ansignan, ces rêve engendrés par un pays aux multiples facettes, avec une histoire écrite en lettres d’ors dans le livre de la renommée du monde. Pour déguster les bûches de Noël : 07 89 28 77 19, mais aussi pour passer commande toute l’année.
Enfin, que dire de Les petites mains de l’Oustal du Vivier. Animé par de charmantes amies, ces dernières viennent nous rappeler, sur le ton de l’humour bien sûr, la différence existante entre les Catalans et les Occitans. Vous savez, ces vielles querelles qui depuis des temps immémoriaux sont venues égayer les conversations, toujours passionnées, entre ces deux peuples si proches au regard de l’histoire ! Nous avons retrouvé cela à Ansignan, au milieu des cartonnages et des patch-work. (il faudra bien trouver un mot en remplacement de ce terme).
Et voilà le marché de Noël d’Ansignan s’est tenu sous les meilleurs hospices. Avec les multiples découvertes faites, une fois de plus, la démonstration est faite, que notre arrière-pays est riche. Riche de sa diversité, de son savoir-faire, de sa volonté d’exister. De sa volonté d’accueillir d’autres cultures, d’autres univers. De sa volonté de vivre !

Joseph JOURDA