Seulement 400 militants présents à la galette des rois de l’UMP’66 (contre un bon millier traditionnellement), qui a eu lieu vendredi soir à Villeneuve-de-la-Raho, dont la maire est Mme Jacqueline Irles (UMP), députée et vice-présidente de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’agglo PMCA).

La présence annoncée, et effective, de Pierre Lellouche, secrétaire d’État au Commerce extérieur, n’a pas mobilisé les troupes. Loin s’en faut ! Si tous les parlementaires UPM des P-O étaient bien là – Jacqueline Irles donc mais également les députés Daniel Mach et Fernand Siré, ainsi que le sénateur François Calvet – en revanche il y avait très peu d’élus locaux dans la salle… Une poignée de maires (dont Robert Vila, maire de Saint-Estève).

Bref, visiblement, l’équipe autour de Jean-Charles Moriconi, adjoint au maire de Pollestres, qui a succédé à Gilles Foxonet (maire de Baixas et vice-président de l’agglo PMCA), au secrétariat départemental de l’UMP’66, a du mal à convaincre et les militants sont de plus en plus nombreux à bouder les rendez-vous du parti de la Majorité présidentielle.

Ajoutez à cela une réelle fronde de ces militants et des élus locaux contre « les députés sortants investis » – notamment sur la 2ème circonscription… – et vous comprendrez le déclin de l’UMP’66 sur le sol roussillonnais.

Seul homme politique des P-O estampillé UMP et qui semble tirer son épingle du jeu : le nouveau sénateur François Calvet, maire de Le Soler et vice-président de l’Agglo PMCA.

François Calvet est l’homme fort du « sarkozysme » dans les P-O. Certains l’espèrent en Chef, comme l’est à gauche un certain Christian Bourquin (PS/ sénateur des P-O et président de la Région Languedoc-Roussillon), histoire de faire le vrai ménage au sein de l’UMP’66 et de repartir sur de bonnes bases pour affronter localement les futures échéances électorales. Comme on le souligne avec insistance dans son entourage : « Cela passe, inévitablement, par un changement à la tête du secrétariat départemental de l’UMP’66 », dont François Calvet, rappelons-le, est le président départemental.