Jacqueline Irles (UMP), députée-maire de Villeneuve-de-la-Raho, vice-présidente de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’Agglo PMCA) et candidate à sa propre succession aux élections législatives de juin prochain sur la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales, a tenu à réagir aux incidents qui ont émaillé la réunion publique de son concurrent, Pierre Aylagas (PS), maire d’Argelès-sur-Mer , conseiller général et président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille…

Mercredi soir, ce dernier tenait une réunion publique dans une salle municipale de Villeneuve-de-la-Raho, et ce dans le cadre de la campagne électorale du candidat socialiste François Hollande pour la présidentielle, dont Pierre Aylagas est l’animateur sur la 4ème circonscription.

Or, Pierre Aylagas n’a pu démarrer sa réunion qu’avec trois quarts d’heure de retard, et ce « à cause d’une alarme intempestive » qui a empêché le meeting de commencer.

Pointée du doigt, d’autant que son attachée parlementaire n’a pas cessé durant ce laps de temps de mitrailler les participants avec son appareil photo (…), Mme Irles veut croire « à un pur hasard qui fait parfois bien les choses… » (Ndlr. C’est de l’humour bien sûr),  mais réfute catégoriquement toute implication de sa part dans « cette histoire de fou !… Nous sommes en plein travaux à Villeneuve-de-la-Raho, tout le centre historique du village est concerné par un vaste chantier. Chacun peut le constater de lui-même, il suffit de traverser le centre du village pour s’en rendre compte. Le jour de la réunion de M. Aylagas, le chantier était concentré sur l’ensemble de la partie électrique du site. Dans l’après-midi, à partir de 15h, les branchements électriques visés par les travaux ont commencé à se remettre en route en fonction des ordres donnés. Petit à petit, le courant est revenu sur l’ensemble du territoire, y compris dans un ancien réseau qui irriguait une alarme pourtant débranchée depuis cinq ans ! Nous l’avions neutralisée (et nous l’avions oubliée !) parce que les associations qui utilisaient la salle des Fêtes en avaient assez de l’entendre se déclencher à chaque fois qu’elles se réunissaient dans les lieux… Voilà les faits tels qu’ils se sont produits. C’est vrai que nous avons eu quelques difficultés à neutraliser cette alarme, qui n’avait plus fonctionné depuis cinq ans et qui s’est « réveillée » subitement, c’est aussi vrai qu’effectivement la personne d’astreinte a du couper la sirène afin d’éviter d’abimer tous les autres systèmes d’alarme installés sur les bâtiments communaux, mais il n’y avait pas de ma part la moindre intention de nuire. C’eut été absurde et tellement grotesque que d’agir ainsi ! Ceux qui l’ont cru, ou qui veulent le faire croire aujourd’hui, sont ridicules et malveillants ».

Plus loin, Jacqueline Irles regrette aussi que « dans le camp de mes opposants, certains saisissent cet incident qui relève de l’anecdote pour aussitôt porter de faux jugements sur ma gestion municipale. C’est malsain.

1/ Concernant les antennes relais implantées sur le territoire de la commune de Villeneuve-de-la-Raho, j’ai dénoncé deux des trois contrats qui arrivent prochainement à terme. Les onze autres antennes sont tout à fait légales, contrairement à ce que raconte l’entourage de M. Aylagas qui ferait mieux de s’occuper de sa commune. Elles sont certifiées aux normes, par les services administratifs et techniques compétents officiels.

2/ Le golf qui verra le jour dans la commune de Villeneuve, sera l’un des plus écolos de France.

3/ Le cumul de mensonges énumérés à l’occasion de la venue du maire d’Argelès-sur-Mer dans la commune de Villeneuve-de-la-Raho ne grandit pas le candidat socialiste… De toutes façons, ils n’étaient que 48 à s’être déplacés – sa garde comprise – pour l’accueillir, ce qui psychologiquement n’est pas bon signe… J’ai envie de conclure, tant de bruit ! pour ça ? ».