« En Vallespir, le porte-monnaie du citoyen reste la variable d’ajustement !

– Le Parti de Gauche Vallespir dénonce les choix faits par la Communauté des communes du Vallespir.  

Lors du Conseil communautaire en date du 12 mars 2016, il a été voté par les maires à la majorité (6 pour, 2 abstentions et 1 contre) l’augmentation des prélèvements sur les citoyens : la taxe foncière augmente de 2% et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères de 3,53%. A cela, il faut ajouter la part départementale sur le foncier qui,  pour 2016, augmentera  de 3% à la suite du vote du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales. Rappelons que les taxes et impôts locaux sont particulièrement injustes car ne reposant pas véritablement sur les revenus.

La baisse de la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) s’explique par le désengagement de l’Etat et l’application des politiques d’austérité aux collectivités territoriales. Plutôt que de les contester et d’entamer la nécessaire lutte politique, la majorité des élus de la Communauté des communes préfèrent transformer les citoyens en variables d’ajustement de leurs renoncements.

S’ils ne sont les seuls à pratiquer cette politique de la défausse, le Conseil départemental a fait pareil, ce n’est pas une raison pour prendre les citoyens pour de vulgaires vaches à lait ! ».

Catherine DAVID, co-secrétaire du Comité Vallespir du PG et candidate sur la liste « Un avenir pour Céret »

NDLR – La communauté de communes du Vallespir est présidée par un Alain TORRENT (PS), maire de Céret. Alexandre PUIGNAU, maire de Les Cluses, a voté contre ce nouvel impôt lors du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).