« La victoire du mouvement Syriza en Grèce, qui porte de très nombreuses analyses et propositions semblables à celles que portent pour la France le PCF et le Front de Gauche, est visiblement éclatante. C’est aussi une victoire pour nous communistes français qui avaons toujours soutenu Syriza. Une grande partie de l’électorat Grec (entre 35 et 40%) a dit non à l’austérité, à la finance, au remboursement d’une dette illégitime. Syriza semble pouvoir obtenir la majorité absolue au parlement Grec. Le peuple Grec a massivement dit oui à l’augmentation des salaires et autres revenus (sauf ceux du capital), oui aux services publics, à la culture, à une économie et une société plus juste, plus solidaire, plus partageuse des richesses créées, plus respectueuse de l’environnement. Il faut respecter ce choix et permettre au peuple Grec et à ses futurs dirigeants de le mettre en œuvre, en leur donnant tous les moyens et tout le soutien nécessaires. Un vent nouveau se lève en Grèce, il doit gagner l’Espagne, la France et l’Europe entière ».

Nicolas Garcia.

Secrétaire départemental du PCF66/Front de Gauche.