« Récemment Monsieur le maire d’Argelès-sur-Mer a organisé une réunion publique, concernant Port Argelès…

Voici encore un bel enfumage pré6électoral que nous a fourni L’Encore maire… Antoine PARRA !

Effectivement, nul ne peut s’opposer à un bel embellissement du port comme il nous l’a proposé…

Pour ceux qui n’étaient pas présents à cette réunion, les propositions concrètes étaient d’un populisme primaire, du style : « Je suis contre le cancer » ; bref, comme tout beau projet on attendra quand même 2021 le début des travaux. Et si ça dure aussi longtemps que pour le stade et le village, on n’est pas prêt de rouvrir pour 2022…

Je tiens à soulever tout de même, avec quel aplomb M. PARRA a dit clairement que « si le stade avait coûté aussi cher c’était la faute de ceux qui s’y sont opposés et ont créé un contentieux »… Pour vous dire à quel point cet homme n’a aucune considération de ces concitoyens et surtout – « Ce n’est pas moi, c’est les autres » – font partie de ses répliques préférées. Peut-être aurait-il pu simplement écouter les gens !

Il n’y aura pas non plus d’extension du port car il estime qu’il n’y a plus assez de propriétaires de bateaux… Le pompon ! Vu la liste d’attente en cours au port, c’est un sujet, un de plus, qui ne le concerne pas ! Le port du Barcarès, lui, va s’agrandir on se demande bien pourquoi… Ils doivent bien rigoler !

Toujours au port et à cause de la construction du stade dans cet endroit inapproprié, une question concrète lui est posée : « Comment gérer l’afflux d’alluvions drainés par les cours d’eau anciens et nouveaux ? »… « Ben ce n’est pas possible ». Voilà sa réponse.

« Le stade n’est pas fini, il n’est pas en activité », dit-il ; alors pourquoi un tel bazar sur le bord de la route à l’heure de l’entraînement ? Sûrement parce que justement le parking n’est toujours pas prêt… Mais alors, les buvettes et la sandwicherie tenue directement par la mairie a l’occasion des rencontres vétérans ? Quel intérêt économique pour les commerçants du port ? Les petits travaux, même un peu coûteux, ne pourraient-ils pas commencer tout de suite ?

Jardinière, banc, porte-vélo sur les places, une légère réfection de la piste cyclable le long de la rue Éric Tabarly, un petit espace de jeux pour les plus petits, et de la signalétique pour les commerces ? Même si on l’a bien compris M. le maire est high-tech et pense que tout le monde suit son smartphone. Irréel. Non, rien avant 2021 !

Enfin, très important et je m’arrête là… au sujet des activités nautiques, pourquoi autoriser des professionnels de Canet-en-Roussillon et Saint-Cyprien à utiliser la mise à l’eau du port pour pratiquer des activités qui sont refusées à des professionnels locaux ? Comment peut on avoir pour seule explication à donner à un professionnel que son activité ne rentre pas dans Argelès-la-naturelle ? Et pour autant dire clairement qu’un particulier lui peut faire ce qu’il veut ?
Clairement donc : si M. PARRA pouvait interdire toute activité économique, sportive, ludique, sur le port, je crois qu’il le ferait… Il n’y a plus de rêves possibles au port d’Argelès. Cette gestion est digne des pires scénarios… ! Avant de promettre les travaux d’Hercule, il faudrait déjà donner envie aux professionnels et commerçants de rester et de créer avec eux des choses simples et concrètes.

Enfin, les absents – excusés ou pas – vous n’avez rien perdu, c’était bien une réunion digne des plus grandes esbroufes de propagande (…) ».

 

Yannick PERES.