« Dans quatre mois Perpignan va se réveiller avec une nouvelle équipe municipale.
Allons-nous, nous les démocrates de progrès nous réveiller avec un coup de massue le 23 mars au matin ? Soyons clairs, la plupart des medias pronostiquent la victoire de l’extrême droite ou de la droite extrême de l’équipe municipale actuelle
Mais la politique ce n’est pas des pronostics, nous ne sommes pas sur un champ de course, ou pour gagner il faut parier sur le bon cheval. La Politique c’est comprendre la société et répondre aux attentes des citoyens en adéquation avec ses convictions.
Quels constats pouvons-nous faire aujourd’hui ?
Perpignan est une ville sale, avec peu d’espaces verts, cette ville est triste. Des études montrent d’ailleurs que dans ce contexte la délinquance est plus importante quand votre environnement est triste et sale. Une ville propre restera propre. On ne peut respecter que ce qui est respectable.
Perpignan se meurt, à force de développer des centres commerciaux en périphérie des villes, on tue l’âme d’une ville qu’est son centre. Ceci est renforcé par le matraquage financier du stationnement. Un centre-ville qui se désertifie engendre la délinquance !
Perpignan est l’une des rares villes de France qui a 40 ans de retard sur les déplacements en site propre. Peu de couloir de bus, réseaux de piste cyclable inexistante… que nous propose-t-on ? Quelles sont les réalisations ? Quasiment rien ! Cela doit changer, mais changer de façon cohérente.
Perpignan, actuellement ne connais pas la concertation, il ne s’agit pas d’inviter deux trois associations pour leurs expliquer ce que l’équipe municipale va faire. La vraie concertation consiste à associer très largement les citoyens et prendre en compte leurs désirs.
Perpignan est une ville pauvre, plus d’un tiers de sa population vit sous le seuil de pauvreté ! Les familles monoparentales sont parmi les plus importantes de France. Dans ce contexte pas étonnant qu’il y a du mal vivre, du mal être…

Mais ceci n’est pas une fatalité !
L’extrême droite, la droite extrême et les populistes jouent avec les rancœurs pour faire de la politique ! Caresser dans le sens du poil pour gagner des voix !
Seuls les démocrates de gauches, de droites, peuvent changer notre ville.
On gouverne avec passion sous la directive de la raison.
Quelles propositions faire pour améliorer le quotidien des Perpignanais ?
-OUI à la gratuité des transports en commun
-OUI à penser de manière globale et cohérente la circulation dans notre ville
-OUI à promouvoir les activités extrascolaires de nos enfants (culture, sports….), l’éducation à toujours était un vecteur de prévention contre la délinquance
-OUI à la mise en place de Maison de service au public (regroupant la CAF, CPAM, CARSAT, Impôts, MSA, CCAS, assistantes sociales) itinérantes dans les différents secteurs de la ville. Nous devrons ramener le lien social partout. N’importe quel citoyen doit se sentir considéré quel que soit l’endroit où il vit.
-OUI à rendre une partie de l’eau que nous consommons gratuite. Vous payez l’air que vous respirez ? Vous pouvez vivre sans eau ? Pourtant vous la payez ! Quel candidat osera rendre gratuite la quantité minimale d’eau pour vivre dignement (boire, se laver ….) ? Ce service devra se faire à coût 0. Le tarif sera progressif pour devenir prohibitif afin de limiter la consommation et respecter cette ressource.
-OUI il faut donner la parole aux citoyens durant tout le mandat, plusieurs expériences pourraient être menées
Faire des projets dans chaque quartier issu du citoyen, la ville octroyant budget et service technique. Cette mesure a été mise en place dans des villes comme Rennes, Nantes…
Donner la parole au citoyen présent dans la salle, en fin de conseil municipal.

Nous ne pouvons pas nous résoudre à subir un second tour le 22 mars 2020 opposant la droite extrême à l’extrême droite.
Les démocrates de cette ville porteront la responsabilité collective de ce second tour, s’ils ne se regroupent pas ! Si les égos prennent le dessus ! La Politique c’est faire des choix de raison avec passion ».

 

Vincent MALHERBE
Citoyen Perpignanais