– « Tandis que l’extrême gauche écolo-bobo, apeurée, effarouchée  par la prolongation de l’état d’urgence et par  le projet de déchéance de nationalité défile dans les rues de Perpignan pour dénoncer leur « dangerosité » (crainte de mettre le feu à certains quartiers peut-être ?), le Front National dénonce la dangerosité,  belle et bien réelle celle-ci,  des barbares djihadistes dont l’idéologie meurtrière a déjà emporté trop de nos compatriotes, proches, amis et collègues.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, avec l’état d’urgence, n’ayons pas peur de faciliter le travail des forces de l’ordre,  et pas celui des fanatiques.

N’ayons pas peur d’empêcher la diffusion de la pensée djihadiste, N’ayons pas peur  de déchoir de la nationalité  les binationaux condamnés pour actes terroristes  et manque de loyauté envers l’Etat français

N’ayons pas peur d’élargir cette déchéance  aux binationaux coupables de crimes de sang ou impliqués dans des entreprises djihadistes avant attentats,

N’ayons pas peur de supprimer le droit du sol qui permet à m’importe quel personne née en France de bénéficier automatiquement de la nationalité française.

N’ayons pas peur de revendiquer haut et fort que la nationalité française se  mérite ! ».

Claudine FUENTES, conseillère municipale FN/ RBM et communautaire de Perpignan.