« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os »     (Michel Audiard)
« Neuf mois, c’est normalement le temps pour se préparer à accueillir une bonne nouvelle. Malheureusement, mes chers concitoyens, Monsieur le maire socialiste Michel MAFFRE en a décidé autrement. Neuf mois, c’est le temps qui lui a fallu pour reléguer aux oubliettes l’une de ses nombreuses promesses de campagne.


Effectivement, seulement neuf mois après avoir été élu et une augmentation de dix mille euros sur l’enveloppe indemnitaire, voilà que Monsieur le maire de Pia demande un effort fiscal à ses administrés. Effort, qui, mesdames et messieurs, aurait pu être évité en amont par une meilleure gestion de l’ancienne municipalité à laquelle appartenait Monsieur MAFFRE en qualité de 1er adjoint, et par une régularité dans les embauches. Cela permettrait d’offrir un réel avenir à notre jeunesse et non de l’espoir et de la précarité.


Les élus du Front National de Pia ont envoyé à Monsieur le maire une lettre recommandée demandant d’introduire au Conseil municipal un vote qui permettrait aux élus d’approuver et de démontrer leur soutien à la population en appliquant une baisse sur leurs indemnités. Sans surprise, Monsieur le maire soutient l’augmentation des impôts et refuse catégoriquement de réduire ses indemnités ainsi que celles de ses élus.


Mesdames, messieurs, le temps où « tout ce qui se passe à la mairie, reste à la mairie » est terminé. Nous vous tiendrons informés de toutes les dérives de la municipalité à chaque fois que cela sera nécessaire. Votre conseiller municipal et responsable du groupe Front National de Pia ».

Jérôme PALMADE