« Monique IBORRA, députée socialiste de Haute-Garonne, fidèle soutien du gouvernement, a été exclue sous prétexte d’avoir soutenu ma candidature citoyenne, divers-gauche et écologiste aux élections régionales de décembre 2015.

Exclue pour avoir soutenu un exclu !

Le Parti Socialiste, après avoir perdu Toulouse, Narbonne, Carcassonne, après s’être maintenu à Béziers, au 2ème tour des municipales, faisant élire le Front National, poursuit ses petites manœuvres d’un autre siècle.

A Montpellier, la fessée des municipales, des départementales et du premier tour des régionales (Citoyens du Midi 24%, PS 16%) aurait dû inciter le PS à plus d’intelligence.

Montpellier reste la seule grande ville de gauche dans le midi de la France, de Nice à Bordeaux.

Solferino à ce jour, est plus fort pour exclure que pour rassembler les 90% de Français qui refusent les partis politiques et pourtant la plupart d’entre eux sont républicains et souvent de gauche !

Monique IBORRA, est sage-femme de profession, comme moi elle ancre son engagement politique dans le pragmatisme et la proximité avec le citoyen. Elle est exclue pour avoir seulement exprimé avec courage sa liberté de choix et de pensée.

Solférino a une fois de plus tué Jaurès… ».

Philippe SAUREL.