« Le 23 février dernier, la liste « Unis pour Pezilla » a publiée sur le site Ouillade.eu une réponse aux articles signés par la liste « Ensemble, écrivons le Pezilla de demain » sur ce même site. Je considère cette réponse comme bienvenue dans cette campagne où je cherche personnellement à instaurer un dialogue, cependant son contenu n’est pas à la hauteur de l’échange constructif attendu.

Je prend donc la parole, en nom propre et en tant que citoyen de Pezilla-la-Rivière, pour dénoncer les points conflictuels du discours de la liste du maire sortant, qui sont selon moi trompeurs. J’accorde une importance déterminante aux mots utilisés et à leur signification, je vais donc citer la communication publique de la liste adverse pour appuyer mon propos.

Dans ce communiqué, je peux lire « Vous relayez ainsi de fausses informations et participez à dramatiser artificiellement une situation dans le village qui n’existe pas. » Je demande ouvertement à son auteur de préciser de quelles « fausses informations » il est question. De la même manière, Xavier Roca a publié le 7 février 2020 sur le site  Ouillade.eu un communiqué accusant la liste adverse de relayer de fausses informations, mais contrairement à eux, l’information dénoncée était clairement mentionnée, en apportant des preuves, et des excuses publiques ont été demandées au maire sortant. Il n’est fait aucune mention de cet article dans le communiqué du 23 février, à l’exception de la première phrase « Par quatre articles publiés sur votre site » qui prouve que l’article a bien été lu. Mais il semble que sur ce sujet, l’équipe adverse préfère ignorer les réponses construites plutôt que d’adresser des excuses.

Je lis plus bas dans ce communiqué : « La campagne que mène la liste « Unis pour Pézilla » que je conduis est sereine et tranquille loin de l’agitation et de la fébrilité que vous décrivez. ». Les exemples ne manquent pas pour montrer à quel point cette affirmation est éloignée de la réalité. Mais comme il faut être factuel et donner des preuves, je ne mentionnerai que mon expérience personnelle à ce sujet. En m’engageant sur la liste « Ensemble, écrivons le Pezilla de demain », je souhaite m’investir dans la vie du village, je veux travailler en coopération avec mes colistiers, aussi bien ceux qui partagent ma vision que les membres de l’Opposition.

Pourtant, le 1 février 2020, j’ai été agressé verbalement par un membre de la liste adverse dans un lieu public et devant une quinzaine de personnes, sur le motif de mon implication dans la liste de Xavier Roca. L’altercation était violente, et a duré près de 30 minutes, le colistier en question m’a notamment qualifié de « collabo », pendant que lui se présentait en « résistant ». La liste opposée est au courant de l’existence de cette agression, et ne peut pas la démentir, en raison des nombreux témoins de la scène. Nous sommes loin de la « campagne sereine et tranquille » annoncée, je ressens de la part de la liste adverse une campagne d’intimidation et de dénigrement.

Le communiqué parle également du débat proposé par le maire sortant et refusé par mon colistier et tête de liste : « M. Roca a refusé de débattre pour des raisons que lui seul connaît. ». Il est vrai que le débat a été refusé, il est faux de dire que les raisons n’ont pas été précisées. Le 14 janvier 2020, Xavier Roca publie sur sa page Facebook la réponse ouverte à la proposition de débat du maire sortant. Il y détaille précisément toutes les raisons qui lui ont poussé à refuser le débat. La raison principale étant que la liste adverse nous considère comme un ennemi à éliminer, je cite le contenu de la réponse ouverte : « Je refuse de participer à un débat qui veut vaincre et non convaincre »

Toujours dans ce même communiqué, on peut lire : « Depuis lors, faute de projet consistant et crédible, les provocations et les attaques personnelles se multiplient. » J’aimerais pouvoir répondre à ceci, mais il me faut des précisions. Notre projet existe, quels sont les points non consistants et non crédibles évoqués ? De quelles provocations il est question ? De quelles attaques personnelles ont parle ? Est ce que ces faits dont nous sommes accusés existent ? Nous avons consacré notre campagne à la présentation de nos colistier, à l’organisation de rencontres citoyennes, à l’énonciation de notre programme. Les rares moments ou il est fait mention de la liste adverse, c’est pour dénoncer des dysfonctionnement et y apporter une réponse constructive.

En résumé, mes adversaires sur cette élection municipale sont, dans les faits, ceux qui tirent la campagne vers le bas. Les débats demandés n’en sont pas vraiment, lors de la réunion du 17 décembre organisée par la liste du maire sortant, ce dernier avait annoncé « Vous aurez l’occasion de vous exprimer librement dès cette première rencontre », en réalité une seule question a pu être soulevée par la population au cours de cette soirée. Le maire sortant en reste à ses monologues, et les mots qu’il utilise sont incohérents à la vue des ses actes ».

 

Romain Llapasset
Ingénieur en énergies renouvelables
Membre de la liste « Ensemble, écrivons le Pezilla de demain » avec Xavier Roca