« Une et indivisible » telle est la République Française, nous souhaiterions qu’elle soit aussi « Juste et Cohérente » mais voilà… Elle décide, sur proposition de Carole DELGA (NDLR, présidente de la nouvelle Grande Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées), de reconnaître comme partie prenante de l’identité nationale l’Occitanie et, dans un même temps, refuse d’accorder cette reconnaissance à la Catalogne. Qu’est ce qui la pousse à agir ainsi ?

Le caractère négligeable aux yeux de Marianne de sa province continentale la plus méridionale et le fait que ce qui peut construire notre identité particulière ne l’intéresse pas. 


J’aime les Occitans et la culture occitane, mais je ne peux à titre personnel me définir ni me reconnaître comme telle, je suis catalane ma chère Marianne. Certes, nous ne sommes plus aux temps de la répression de notre langue et de l’expression de notre particularisme. Mais, la négation de notre identité première est une humiliation supplémentaire. Réduire la Catalogne à un sous-titre, c’est nous signifier notre peu de valeur à tes yeux. Aussi, quand d’en bas, d’aïoli nous t’enduirons les pieds, et que l’odeur de grillade te chatouillera les narines, tu seras ma bien aimée bien obligée d’en venir à baisser les yeux pour nous donner enfin, la juste considération qui nous est due et à laquelle même les « petits » peuvent prétendre.    

Occitanie est bien le choix injustifiable de Carole DELGA ! 

La députée que j ai été qui a fait  créer sous le gouvernement de Lionel JOSPIN la licence de catalan à l’ Université de Perpignan, l’amie de Christian BOURQUIN qui aimait tant l’entendre célébrer « L’Accent Catalan de la République Française », ou le professeur de mathématiques que je reste en lisant comme référence ce sondage inique dans lequel on veut mettre en balance notre Catalogne avec l’Occitanie dit à Carole DELGA qu’elle a commis une faute  historique qui frappe les Catalans au cœur ! Une Catalane qui a des bleus à l’âme…

Renée SOUM (Première femme députée des P-O.).