Suite au fiasco des élections départementales de la droite locale, comme déjà en 2015, nous apprenons la dissidence de certains élus(es) de la liste menée par le sénateur Les Républicains (LR), Jean Sol.
Ces six candidats étaient pourtant soutenus indirectement par le parti Les Républicains, et ont reçu les votes d’électeurs de droite, pour aujourd’hui affirmer leur indépendance ou déclarer leur attachement au centrisme.

Alors pourquoi Annabelle Brunet ou Jacques Garsau, ne se sont pas présentés avec leur étiquette centriste ? Auraient-ils été élus ? Bien évidemment que non, et c’est encore l’électeur qui est fourvoyé.

Jusqu’à quand la direction des LR, va-t-elle accepter cet affront du maire du Soler, Armelle Revel-Fourcade, elle qui revendique son engagement à droite ?

Il est grand temps que la droite locale mette de l’ordre dans ses rangs et décide de ne plus accepter des candidats qui ne respectent pas le peuple de droite.

Le collectif « Osez la droite » s’organise à la rentrée, pour rallier toutes personnes se retrouvant dans nos valeurs et pour porter un vrai projet pour le territoire

Pierre Salinas, responsable du collectif « Osez la droite »