« Cadeau de Noël « amer » pour  les habitants des Pyrénées-Orientales avec les révélations vendredi 22 décembre concernant nos quatre députés :

Première révélation grâce au classement effectué par le magazine Capital sur l’activité des députés avec un tableau prenant en compte des critères précis : le nombre de présences et d’interventions en commission, le nombre d’interventions dans l’hémicycle, le nombre d’amendements proposés.
La surprise (ou pas quand on en connaît bien certains) : les trois députés du parti du Président MACRON « La République en Marche! » dans les Pyrénées-Orientales se retrouvent au fond du classement dans la dernière moitié des 572 députés, soit 340ème pour Romain GRAU, 428ème pour Laurence GAYTE et 543ème pour Sébastien CAZENOVE…
Le même jour, on apprenait que le quatrième député des Pyrénées-Orientales, Le vice-président du FN Louis ALIOT était mis en examen pour abus de confiance dans l’affaire dite  « des assistants parlementaires fictifs ».
Cela pourrait faire sourire de constater que les deux partis politiques donnant le plus de leçons de morale comme le font ces adeptes LRM du « Nouveau Monde » ou  le FN qui promet « Tête haute mains propres »… mais c’est surtout triste et inquiétant pour la représentativité nationale de notre territoire ».

Olivier AMIEL, adjoint au maire de Perpignan en charge de la Politique de la Ville.