Lettre ouverte à Monsieur Jean CASTEX.

 

« Cher ami.

J’ai appris fortuitement par un de mes homonymes qu’il avait eu à vivre une violence verbale de votre part sur la place de la ville de Prades, au cours du marché des producteurs. Le maire de Prades, président de la Communauté de Commune Conflent Canigou, conseiller départemental du canton des Pyrénées Catalanes, Délégué interministériel aux Jeux Olympiques de 2024, Délégué interministériel au Grands événements sportifs, président de l’Association Nationale du Sport, que vous êtes, l’a confondu avec moi, Lucien BAILLETTE, au sujet de la mise en chômage juridique de la ligne SNCF de Perpignan à Villefranche de Conflent-Vernet les Bains…

 

Confirmant le courrier publié le 4 septembre 2019 sur le média départemental Ouillade.eu, média très prisé des élites départementales, il m’est sereinement agréable de confirmer l’ensemble des analyses émises au sujet de l’immobilisme politique sur la durée de l’arrêt du fonctionnement de cette ligne de communication par transports en commun, reliant la plaine au hauts plateaux cerdans et capcinois, ainsi que la montagne à la plaine roussillonnaise.
Si la publication de ce courrier n’a pas eu l’heur de vous plaire, je suis prêt à en débattre avec vous, en réunion publique si nécessaire, pour expliquer, verbalement cette fois, combien il est urgent sur le plan du transport public que les trains soient remis en circulation sur cette voie SNCF, tant pour la sécurité des transports routiers sur la RN 116, RN 116 qui vous est si chère, qu’en matière de transports publics des plus écologiques sur une ligne électrifiée alimentée par les usines hydroélectriques de la vallée de la Têt.
Je confirme aussi mon insatisfaction de constater que les élus des communes concernées, élus au Communautés de Communes ou Communauté Urbaine sauront, le temps venu, mettre en exergue leur motivation pour la défense de l’environnement, sans avoir démontré antérieurement leur attachement à la qualité environnementale par la remise en fonctionnement de la ligne pré-indiquée. Ligne SNCF qui a vu les premiers essais en France de fonctionnements de nouvelles locomotrices électriques dès le début du vingtième siècle, entre Marquixanes et Villefranche de Conflent, avancée technique qui est porté d’ailleurs sur un de vos ouvrages d’attachement à cette ligne.
En souhaitant l’apaisement nécessaire à toute expression politique dans l’intérêt de nos concitoyens ainsi que de la qualité de l’environnement de la vallée de la Têt, ou nous vivons nous chaque jour, je vous adresse, Monsieur Jean Castex mes cordiales salutations ».

 

Lucien BAILLETTE.