« Amis,
Le peuple américain s’est exprimé démocratiquement, tout comme en Grande-Bretagne pour le Brexit. 

Cette élection est avant tout la défaite des élites qui veulent et croient tout contrôler,  jusqu’aux bulletins de vote de millions d’Américains ou de Britanniques. 
Là-bas, comme ici, c’est aussi à cause de politiques qui ne connaissent pas, ou plus la proximité avec le peuple. Beaucoup d’ailleurs débutent comme apparatchiks dans des salons feutrés et rêvent de terminer maire, député… en oubliant au passage le plus important, le bulletin de vote. Quelle tristesse.
C’est aussi la défaite des militants démocrates, abusés lors de la primaire Clinton/ Sanders.
D’ailleurs le FN le prend pour un signal positif et je regrette que cette situation soit possible. 
Demain en France « Tous unis contre le FN » ne fonctionnera pas, il est trop tard. 
La victoire de Donald Trump s’appuie sur des convictions bien affirmées (auxquelles je n’adhère pas bien sûr) détachées des technocrates, et sûrement un amour profond de son pays. 
Je ne suis pas responsable de la montée du FN, je ne vote pas FN et surtout je ne l’ai jamais alimenté comme citoyen, militant ou élu. 
Il faut impérativement à gauche et au PS en particulier changer la façon de faire de la politique, ou sinon les mêmes causes, produiront les mêmes effets comme en Grande-Bretagne et en Amérique.
La remise en question s’impose à tous, surtout barons et baronnets du système, tant au niveau national que local. Il n’est peut-être pas trop tard.
Vous le savez, vous pouvez compter sur moi pour l’avenir.
Bien cordialement ».
Charles CAMPIGNA, ancien maire-adjoint PS d’Argelès-sur-Mer.