Depuis quelque temps, nous assistons à une pluie de communiqués, d’articles, de commentaires, concernant la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM)… Au travers de cette pluie qui engendre bien des brouillards, où en sommes nous à Estagel, où dernièrement notre maire, Roger Ferrer, aurait subi, pensons-nous, un véritable affront… au point de se voir retirer ses délégations communautaires !

 

Ainsi, par les « lanceurs d’alertes », nous avons appris que le maire d’Estagel avait vu ses délégations retirées. Entre autres, celle où la responsabilité était la gestion des Abattoirs. Responsabilité combien importante pour notre monde rural, en particulier pour les éleveurs de notre département. Nous aurions pu croire, que devant un tel affront, la “sanquette” bien catalane, serait devenue toute bleue. Que la fierté bien légitime aurait pris le pas sur l’esprit fuyant que nous constatons, malheureusement trop souvent, parmi trop de responsables politiques.
Nous avons dû attendre un semblant d’explication, un semblant de position politique venant d’un autre élu, pour commencer à voir un semblant de clarté.

Ces explications venues, laissent toutefois un sentiment d’inachevé. Comme si quelque part, il manquait des éléments pour permettre aux citoyens de tout comprendre. Nous le savons tous. Lorsque ce sentiment s’instaure, nous pensons obligatoirement au mensonge par omission. Pire ! Nous pensons être considérés comme quantité négligeable. Rien de tel pour éloigner les électeurs des bureaux de vote.
Dans la foulée, nous avons appris que notre maire d’Estagel avait été élu vice-président du Syndicat Départemental de Traitement et de Transport des Ordures Ménagères de P-O (SYDETOM’66), où le président réélu vit sa 80e année plutôt bien pensons-nous, et c’est tant mieux.
Cependant, une question pointe sur les lèvres. Autant de responsabilités pour un seul homme, en l’occurrence le maire d’Estagel, profitant d’une retraite professionnelle bien méritée mise généreusement au service de la population ? Les citoyens d’Estagel sont inquiets. Ils ne souhaitent pas voir leur maire pris dans toutes ces responsabilités, ces tourmentes. En effet, ne devrait-il pas occuper sa compétence à bien gérer le village ? S’il en est autrement, une autre question resterait-elle en suspend mais qui n’est jamais évoquée par personne ? Celle des indemnités versées aux élus par exemple, dont les montants ne sont pas toujours portés à la connaissance de tous ?

La vie du village, malgré tout, continue

Ainsi, nous avons eu écho de l’Assemblée Générale (AG) de l’association les “Axurits”. Par principe, de telles réunions se déroulent en début d’année. Mais passons ! Les bénévoles responsables des associations ne sont pas toujours disponibles, tant la vie est semée de méandres dont nous nous passerions bien.
Voilà que notre valeureuse association, qui depuis plusieurs années à présent, œuvre de la meilleure façon, pensons-nous, pour créer une dynamique dans le village, serait en difficulté ? Quelle difficulté ? Cette AG aura-t-elle permis de donner un nouveau souffle régénérateur à cet élément devenu indispensable à la vie du village ?
Comme en ce qui concerne la situation à PMM, les Estagellois attendent des explications. Viendront-elles ?
Elles sont pourtant indispensables, nous semble-t-il, pour le vivre-ensemble, pour la clarté de la vie politique et citoyenne.

Joseph Jourda