– « Clubs Sud de France et la marque Sud de France / Tourisme sont en danger !

Je garde à l’esprit, que mes amis Lotois ou Provençaux enviaient la pertinence et le dynamisme de Sud de France. 

Si nous abandonnons aujourd’hui cette marque pour le tourisme, et peut-être pourquoi pas demain pour l’agroalimentaire, « Sud de France » repartira naturellement sur les berges du Rhône. 

Ce qui faisait des envieux hier, ferait des occitans malheureux demain…

Effectivement même si Monsieur FRÊCHE n’a pas toujours eu que des bonnes idées, n’oublions pas qu’après l’horreur « Septimanie » il a eu ce magnifique coup de génie de réussir un hold-up sur cette belle appellation « Sud de France »!… 

Quand les touristes du monde entier tapent France, l’algorithmes ne peut que les conduire sur notre marque magnifiquement  inspirée et géographiquement identifiable : « cette partie de France, là où il fait soleil !… ».

Même si le travail de sentinelle peut paraître stupide et ennuyeux, réagissons!… 

Pour être plus clair, il serait dommage que l’ensemble des filières tourismes du Languedoc-Roussillon et surtout les Catalans soient cocu une nouvelle fois par manque d’anticipation, car si « Qualité Sud de France » sent bon le soleil, « Occitanie ou Septimanie » sentiraient plutôt le curiste.

Sans vouloir trop polémiquer,  « certaines politiques sont bizarrement inspirées!… ». Il serait franchement dommage, que ce soit une fois encore « des membres de la famille socialiste » qui enterrent une des œuvres pharaoniques de Georges (FRÊCHE).

« À part la cacophonie ont ne voit pas où va cette vision?… »

Hubert LEVAUFRE.

 

Ci-dessous le courrier de Laurence du Club Sud de France, car si la marque Sud de France / Tourisme doit être en danger et que cela nous indispose, faisons-le vite savoir à notre présidente, à moins qu’il soit déjà trop tard?…

Bien à vous

Hubert LEVAUFRE

Parc Pédagogique

Ferme de Découverte à Saint-André.

 

OBJET : Les Clubs Sud de France et la marque Sud de France / Tourisme en danger

Début du message transféré :

Bonjour à toutes et tous,

Je me permets de m’adresser à vous aujourd’hui au nom des membres du Cercle Prestige SUD DE FRANCE.

En effet, voilà quelques années déjà que les professionnels que nous sommes peuvent bénéficier d’une véritable dynamique commerciale au sein de la marque SUD DE FRANCE appliquée au monde du Tourisme.

Cette dynamique, s’exerce en particulier dans le cadre de l’organisation de clubs thématiques (Club Business, cercle prestige (+Golfs) et Club oenotourisme). Nos Clubs, ceux que nous co-animons en partenariat étroit et très professionnel avec l’équipe de la filière Sud de France Développement / Tourisme dirigée par F. LEDENT.

Lors de la dernière réunion du Cercle Prestige, ce lundi, à Pézenas, je me suis permise de prendre la parole.

En effet, j’ai fait part de la volonté affirmée lors de la réunion de L’ARIA à Bizes-Minervois, le 9 décembre dernier, par le représentant du CRT Occitanie (basé à Toulouse), de ne plus communiquer sur la marque Sud de France pour le Tourisme et ses clubs associés.

Après avoir bien reposé la question sur son affirmation à cet intervenant, il m’a confirmé devant l’assemblée présente que ceci avait été validé par la Présidente de la région Occitanie elle-même.

M. LEDENT n’ayant pu nous rassurer quant au devenir de la marque, nous pensons qu’il est urgent d’agir !

Pour notre part, membres du Cercle Prestige, nous estimons que ce choix est une véritable ineptie compte tenu de l’antériorité et du fonctionnement exemplaire de ces CLUBS ainsi que de la marque associée « SUD DE FRANCE » .

Une fois encore, pourquoi faire disparaître ce qui fonctionne, au profit de quelques attitudes archaïques et égotiques de politiques de tous bords.

Nous pensons donc que collectivement, il conviendrait que les professionnels du tourisme que nous sommes, adressent individuellement une lettre à Mme DELGA en ce sens, en refusant que la marque Sud de France associée au Tourisme disparaisse au profit d’OCCITANIE ou d’une autre fantaisie de communicants bien inspirés !!!

Nous sommes pour mémoire aujourd’hui la 4ième région touristique française  • 13 milliards d’euros de recettes touristiques • 4ème région pour les emplois touristiques : 87500 • 4ème région en nombre de chambres d’hôtels • 1ère région pour la capacité et la fréquentation de l’hôtellerie de plein air.

Nous pensons donc que l’union de nos forces est indispensable pour permettre de revenir à plus de raison et d’économies pour notre bien collectif.

A vos plumes…

Touristiquement votre,

Laurence pour Le Cercle Prestige Sud de France

 

 

 

 

Courrier avec AR à adresser à La Présidente de Région Occitanie – Pyrénées-Méditerranée.