Si certains pensent que nous avions touché le fond avec un « président bisous », nombreux sont ceux qui croient au retour du bâton et de la punition.

Prenons garde aux mentalités que nos sociétés malades nourrissent depuis de nombreuses années :

1/ – Les promesses irréalistes pleuvent dans un contexte qui appelle au pragmatisme, revenir au franc en 2018 est du même tonneau que le projet « Insoumis » de ce tourner vers l’Alliance Bolivarienne avec une instabilité et une inflation digne de l’Amérique du Sud : Brésil, Argentine ou pire le Venezuela avec 800% d’inflation en 2016, sommes-nous à ce point perturbés pour idéaliser la misère ? De nombreux votes extrêmes, deviennent des votes d’adhésion, persuadés qu’il faut descendre encore plus bas, pour mieux repartir ! La situation devient inquiétante, elle nous incite à réagir.

2/ – Beaucoup de candidats ont fait huer leurs adversaires et les journalistes. La situation est brûlante, mais à défaut de choisir ce qui nous rassemble, évitons au moins ceux qui nous divisent.

3/ – Avons-nous de la mémoire, dans une société qui s’en accommode au grès du temps ? Les journalistes et les politiques sont persuadés que nous n’en n’avons pas, cinq ans qu’ils en usent, en abusent, à un tel point que notre société en ressort abîmée… François HOLLANDE notre président normal est rejoint en 2012 par une cohorte de comiques et d’artistes menée par le numéro 1 du palmarès, Yannick NOAH, saluer d’un show à La Bastille, seront-ils aussi nombreux à fanfaronner cette année ?

4/ – Pouvions-nous réellement nous attendre à autre chose qu’un retour des partis extrémistes, quand tout un quinquennat se résument à une inversion de la courbe du chômage avec 700 000 chômeurs en plus ? Pouvions-nous décemment nous attendre à autre chose, au terme d’un désastreux mandat d’un « Président Bisous » qui n’avait exercé aucune fonction gouvernementale, qui avait géré la faillite de son Conseil Départemental « la Corrèze » ?… Département le plus endetté de France. Un président à la tête d’une gestion désastreuse dans un département où les Ipad offert se revendaient sur ebay, parce les professeurs n’étaient pas formés…

– 5/ Notre fameux Président normal abandonne sa fonction et nous laisse la France dans un drôle d’état. Le terme normal, était peut-être destiné au nombre de malhonnêtes qui ont dû démissionner de son gouvernement, les frondeurs de toutes parts et tout ce dont la presse a volontairement oublié ou relativisé… Tout cela résume le désastre actuel que les Français doivent arbitrer…

– 6/ Après HOLLANDE, nouvelles élections, nouvelles lubies, nouvelles incompréhensions !… Dans notre France du 21ème siècle quand des choses ne nous vont pas bien, c’est encore et toujours de la faute des autres. Dans la bouche des plus virulents, des thèses souverainistes sans prennent aussi au Monde et à l’Europe. Comme par le passé, tout cela nous clive et nous ramène au Nationalisme. Les propos actuels sont d’autant plus graves qu’ils sont propagés par des pompiers pyromanes adeptes de la roulette russe.

–  7/ Ce n’est plus le moment de relativiser, nous connaissons actuellement une inquiétante situation. La France rassemble un nombre incroyable d’électeurs adeptes des apprentis sorciers pour être conduite dans l’abîme et le repli sur soi !

Bizarrement, l’esprit de vérité fait défaut au fur et mesure que la politique se dégrade !

En clair, si l’on résume le discours de certains candidats extrémistes, nous sommes en faillite, sur une poudrière et c’est de la faute aux autres.

Il est juste tant de se regarder en face, se remonter les manches, se remettre en ordre de marche et reprendre notre destin en main, rien ne viendra plus d’en haut, la faillite est à tous les étages… Ce sont nos écosystèmes, notre détermination et notre capacité à nous transcender que nos nouveaux dirigeants devront nous inculquer !

La politique doit vraiment se réinventer avec un excellent travail de veille, d’éveil et de pédagogie, au moins sur ce point essentiel nous devrions tous être d’accord et nous réconcilier.

Hubert LEVAUFRE, chef d’entreprise.