Le vol du matin pour relier Paris et le dernier du soir pour rentrer dans notre département ont été annoncés annulés voici quelques jours par la compagnie aérienne nationale Air France. Et là notre classe politique a unanimement poussé des cris d’orfraies sur ce scandale qui touche notre département. A l’image de ce qui se passe chez Bridgestone, dans le nord de la France, tout ce qui veut exister médiatiquement dans le monde politique s’indigne de ce qui arrive. Finalement comme vous et moi, Ils n’ont pas d’avantage l’information avant que cela se passe. Mais aucun ne s’est demandé pour quelle raison ces retraits de vols, et si c’est dû par exemple à un manque de rentabilité.

Mais alors , à quoi nous servent Hermeline Malherbe* et son équipe au Département, Carole Delga** et Agnès Langevine*** à la Région, nos quatre députés****, nos deux sénateurs*****, si à aucun niveau, personne n’est capable d’aller rencontrer les entreprises pour peser sur les décisions en allant au devant des besoins. Et tout ce petit monde actuellement, n’a qu’une préoccupation, la préparation des élections départementales et régionales à venir. Mais la meilleure préparation à une élection reste l’efficacité des actions, et donc les résultats. On a parfois tendance à l’oublier.

J’aimerais être sûr que nos politiques vont à la rencontre de nos belles entreprises. Et oui, nous en avons :  Catana, Tecsol, FHE qui révolutionne le stockage de l’énergie sont des exemples de sociétés à suivre. Et que dire alors du chocolatier Cémoi (ex Cantalou), entreprise familiale historique du département, qui pour se développer, vient de faire un appel au marché pour trouver un investisseur privé. J’aimerais savoir si un seul de nos élus est allé à leur rencontre pour déterminer avec eux les projets, les besoins, les objectifs afin de mieux connaître l’entreprise ainsi que son marché, et donc si par la suite il faudra délocaliser, et si le département va bénéficier de leur développement. Pour ne pas crier et pleurer en chœur si l’usine venait à quitter le département un jour… Parce que FHE ou Catana ont grandi en Afrique du Nord. Et les nouveaux emplois sont là-bas.

Nous n’avons pas besoin de politiques qui crient et pleurent sur ce qui nous arrive, mais de fortes personnalités qui agissent pour nous préparer un avenir. Gouverner, c’est prévoir !

 

 

Henry-Jean Puig, responsable départemental pour Debout La France , président de l’Union pour l’Avenir du Roussillon

 

 

*Hermeline Malherbe (PS), présidente du Département.

**Carole Delga (PS), présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée.

***Agnès Langevine (Europe Ecologie-Les Verts/ EE-LV), vice-présidente de la Région, Perpignanaise.

****Romain Grau (député LaREM de la 1re circonscription des P-O), Catherine Pujol (députée RN de la 2e circonscription des P-O), Laurence Gayte, députée LaREM de la 3e circonscription des P-O), et Sébastien Cazenove (député LaREM de la 4e circonscription des P-O).

*****François Calvet et Jean Sol (sénateurs LR/ Les Républicains des P-O).