« L’affaire Zemmour

Tout ce que la gauche française compte d’élus trouve en ce moment un moyen d’exister médiatiquement en se liguant contre un chroniqueur. Cela permet de préparer les prochaines échéances électorales. Pourtant il n’est pas au pouvoir, c’est juste un intervenant politique.

Et donc le Département’66 porte plainte contre Eric Zemmour sur un détail de sa chronique. Notre chère présidente socialiste du Département, Hermeline Malherbe, a cru génial d’emboiter le pas (…). Pas sur le fond qui est passé complètement inaperçu et c’est dommage. Ou voulu.

La réflexion importante me semble plutôt porter sur la question de ce qu’on fait des mineurs isolés. Pour les Français, c’est très simple. Soit, ils sont ramenés à leurs parents, soit on les met à l’orphelinat. Et je crois que même à gauche, on trouve ça très bien. Pour leur bien, il ne faut pas les retirer à leurs parents. Alors, pour quelle raison des mineurs isolés et immigrés sont traités différemment ? Bonne question.

« Ces jeunes ont avant tout besoin de notre solidarité et d’être accueillis dans une république apaisée… ». C’est la déclaration du Département. Alors là, plus question de l’intérêt des familles, plus question de ses parents. Le besoin de la France dépasse donc le besoin d’être avec ses propres parents. C’est la même tradition de la gauche qui justifiait jadis le colonialisme.

Quant à savoir si les vrais et faux mineurs isolés sont là avec de bonnes ou de mauvaises intentions, la justice aura du mal à prouver l’un ou l’autre. Mais pendant ce temps, la gauche existe et choisit ses causes.

Quand Alice Coffin, élue écologiste de la mairie de Paris écrit un livre « Le génie Lesbien » qui s’en prend à la moitié de l’humanité, là plus personne ne s’émeut. Pourtant les propos sont violents, et là c’est une élue qui exerce le pouvoir. Quand elle vante un suprématisme lesbien, quand elle veut éliminer les hommes, les sortir de l’espace public, qu’elle ne veut plus voir le film d’un homme, écouter la musique d’un homme, etc., la gauche devient muette. Ecologiste et féministe, elle est même encensée dans les média. Et personne ne fait le lien entre ce qu’elle écrit et de sa relation avec les hommes dans le cadre de son mandat électif. Pourtant c’est bien plus grave que des propos d’un chroniqueur, même si c’est Eric Zemmour.

 

Henry-Jean Puig

Responsable départemental Debout La France président de l’Union Pour l’Avenir du Roussillon