« La présidente du Département’66  adore les poissons rouges !

Hermeline Malherbe, présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales va déposer plainte contre des propos exprimés par le journaliste Eric Zemmour au cours d’une émission sur la chaîne de télévision d’information en continu CNews au sujet des mineurs migrants, comme d’autres Conseils départementaux présidés par des élus socialistes.

Ces procédures judiciaires ne délaissent pas de côté le caractère polémique du débat dès lors qu’elles ne relatent pas l’intégralité des propos tenus. D’une manière incidente, ces procédures judiciaires s’avèrent contraire à l’intérêt général des contribuables. Il s’agit en l’espèce pour certains élus socialistes d’engager la prochaine campagne des élections départementales prévues en mars 2021. A défaut de grives autant se contenter de merles !

Un jeune migrant est accusé d’être l’auteur des coups de hachoir, le 25 septembre 2020, près de l’ancien local du journal Charlie Hebdo. Bof ! Un incident mineur… Un jeune élève vient d’être poignardé récemment dans son collège. Bof ! Un autre incident mineur… Une telle situation ne souffre d’aucun intérêt dans la mesure où elle illustre la nécessité pour la noblesse versaillaise de gauche de s’assurer un certain silence et de contempler encore et toujours les ondulations des poissons rouges.

Mais pourquoi, Hermeline Malherbe s’obstine-t-elle à imposer un centre d’accueil et d’hébergement pour les mineurs migrants dans le quartier Saint Jacques à Perpignan ? Parce qu’il s’agit d’un quartier qui offre très peu de perspectives économiques et sociales ?

Mais, pourquoi donc la présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales n’envisage-t-elle pas de l’imposer à la ville de Thuir, où elle est d’ailleurs élue, ou bien encore à la ville de Cabestany, devenue la Silicon Valley des enseignes commerciales ? Mais où sont donc les valeurs républicaines de partage et d’égalité entre les territoires du département des Pyrénées-Orientales ? Ne dit-on pas charité bien ordonnée commence par soi-même ?

Silence dans l’Assemblée départementale… point de liberté d’expression, vive la censure et la loi des suspects ! Continuons à contempler les poissons rouges comme le fait si bien Hermeline Malherbe ».

Henri Ramoneda