Et voilà, un second tour électoral qui s’achève une nouvelle fois. Des élections qui voient triompher une nouvelle fois l’abstention et une victoire sans surprise des notables locaux fort de leurs ancrages locaux et de leurs politiques clientélistes.

On prend les mêmes et on recommence avec peut être un RN qui ne réussit à séduire personne car lui-même faisant partie de ce vieux système dit « démocratique ».

Il semble que le temps des Gilets jaunes soit révolus dans la tête de nos élus mais pas la colère des citoyens exaspérés par cette reproduction de classe ou caste politique.

Que changeront ces élections dans un département où les pauvres sont toujours plus pauvres et où le déclassement des classes moyennes se fait à marche forcée ?

Hermeline* ou Nicolas** ont quelques années devant eux pour redonner de l’espoir aux gens comme ils n’ont cessé de le clamer à travers tous les réseaux.

Au travail les politiques car le goût et la colère est grande.
Notre République et notre démocratie a besoin d’acte car les paroles vous les maîtrisez déjà.

Mellal Farid
Citoyen libre et engagé

 

*Ndlr.- Hermeline Malherbe, présidente socialiste sortante du Département66. Réélue.

**Ndlr.- Nicolas Garcia, vice-président communiste sortant du Département66. Réélu.