« Une nouvelle ministre est souvent synonyme de nouvelles annonces dans notre pays.

Aujourd’hui Agnès Buzyn annonce un plan grand âge de 300 millions d euros. Un plan qui prévoit une rénovation des EHPAD les plus anciens, c’est-à-dire hors d usage pour la plupart et non adaptée lorsque l’on travaille au sein de ces établissements. Une vaste escroquerie en matière de communication lorsque l’on connaît le nombre d’EHPAD à la limite de l’insalubrité.
Ce plan prévoit également si on écoute rapidement le gouvernement la présence d’une infirmière pour la nuit. Là encore, on assiste à un véritable mensonge d’Etat car ce plan prévoit « une astreinte infirmière mutualisée entre plusieurs établissements d’un même territoire ». Ce plan nous dit que l objectif est d’éviter d’envoyer les « vieux » aux urgences car cela coûte cher. La réalité est qu’une infirmière continuera à faire cela car face à un taux d’encadrement catastrophique voir dangereux, 1 IDE pour plus de 60 ou 70 residents. L’ARS (l’Agence Régionale de Santé) et donc l’État fait preuve d’un abandon total de nos aînés .
La pénurie des établissements et la loi de l offre et de la demande contraint d’ailleurs beaucoup de familles à subir cette situation vu la pénurie de place.
La question de la dépendance mérite d’être traitée avec plus de sérieux et d’humanité. J invite d’ailleurs nos chers députés catalans inaudibles politiquement à se saisir sérieusement de la question et à venir rencontrer les vrais acteurs de terrain que sont les infirmiers et aides soignantes.
La maltraitance d’Etat et institutionnelle a encore de beaux jours derrière elle… ».

 

Farid MELLAL, infirmier en géronto-psychiatrie.