« Algérie : Non à la mascarade électorale

Le 12 décembre, la communauté algérienne est appelée à choisir son nouveau président de la République. Un appel ou plutôt une convocation du peuple qui sonne comme une exigence pour le pouvoir en place dont le principal objectif est de faire oublier des mois de lutte contre la corruption qui gangrène le pays.
Le pouvoir corrompu, dirigé par un FLN aux abois avec la complicité du général GAID SALAH tente par tous les moyens de panser les plaies d’un pays meurtri par des dizaines d’années de corruption politique et économique. Le roi BOUTEFLIKA est tombé mais, comme dans un cancer généralisé, les métastases restent tenaces.
Le peuple algérien qui se mobilise tous les vendredis depuis des mois pour refuser cette nouvelle manipulation électorale, où les principaux candidats déclarés restent à la solde d’un régime qui cherche un nouveau souffle.
Nous, Algériennes et Algériens de France appelons au boycott de ces élections qui ne sont en rien l’émanation d’une véritable aspiration citoyenne à la Liberté. L’Algérie merite une autre destinée que celle d’être asservie par un pouvoir corrompu ».

 

Farid MELLAL
Collectif franco-algérien 66