Le retour du Pouvoir parlementaire
Par Claude Barate

 

-« Le génie du peuple français réside, entre autre, dans le fait qu’il parait savoir corriger les excès des institutions de la politique.
A un régime personnel de type présidentiel, il vient d’apporter un équilibre : désormais il conviendra de dégager au sein de l’assemblée et souvent en accord avec le Sénat, les accords nécessaires pour adopter un texte.
L’exercice sera plus difficile certes, mais en même temps permettra de s’appuyer sur un spectre de la population plus large. La France devrait en être mieux servie.
Je ne sais pas quelle sera la nature de l’opposition du Rassemblement National, mais la NUPES a déjà annoncé une opposition radicale. Il appartiendra au Premier groupe parlementaire, celui de la majorité présidentielle, de composer le gouvernement et de rechercher auprès des groupes d’opposition des accords sur tel ou tel texte.
Le groupe LR peut apporter son accord sur ces textes, à condition qu’ils soient conformes à ses valeurs et à l’idée qu’il se fait de l’intérêt et la grandeur de la France.
Désormais, le Président de la République sera obligé de composer avec le pouvoir parlementaire : Jupiter devra descendre de l’Olympe ! ».

 

Claude Barate, ancien député (RPR) des P-O et ex 1er adjoint de la Ville de Perpignan