« L’Humanité communiste débuterait-elle où les mairies communistes finissent ?

Humanité : bonté, bienveillance de l’homme pour ses semblables. Caractère d’une personne (ou de son comportement) qui manifeste pleinement son appartenance au genre humain.

>

C’est par humanité, probablement, que les communistes des Pyrénées-Orientales prétendent aujourd’hui voler au secours des gens du voyage installés illégalement au parc des expositions de Perpignan*.
>

P-O/ Déclaration du PCF’66 : « Les gens du voyage sans eau ni électricité ! »


>

Jamais avares de superlatifs, ils dénoncent une « situation intolérable pour notre société », « inadmissible » et réclament une « sortie par le haut ».
>

Au passage, leur communiqué remarque sans insister sur ce point : « Les responsables du camp avaient demandé au préalable de stationner sur l’aire de passage de PMCU** vide sur la commune de Cabestany ce qui leur a été refusé tout comme une ouverture légale d’eau et d’électricité. »
>

Or, qui est le maire de Cabestany ?
>

Ne serait-ce pas certain Jean Vila. Ce même Jean Vila n’est-il pas l’un des plus anciens et plus importants dirigeants communistes des Pyrénées-Orientales ?
>

Et n’est-ce pas ce maire communiste de Cabestany Jean Vila qui dénonçait à la presse il y quelques semaines les gens du voyage qu’il faisait expulser de Cabestany et qui se sont installés à Perpignan :  » Jusqu’à quand les villes devront-elles se barricader pour empêcher l’intrusion de hordes de personnes sans foi ni loi comme au Moyen Âge ? » (L’indépendant, 3 juin 2020, « Gens du voyage : le maire de Cabestany dénonce la passivité de l’État ».)
>

Après les communistes, à quand les plaidoyers d’autres défenseurs des campements illégaux de gens du voyage dans leurs communes ? »
>

https://www.francebleu.fr/infos/societe/800-caravanes-du-gens-du-voyage-dans-les-po-une-violence-silencieuse-pour-jean-marc-pujol-1467128620
>

M.B.

 

*Le campement illégal des gens du voyage dont il est ici question a déménagé hier…

**PMCU : communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM).