« Bienvenue à Edouard Ferrand »

« A l’occasion du Déjeuner Patriotique organisé le 14 juillet par le Comité Départemental, nous accueillerons Edouard Ferrand, député européen élu sur la liste du Sud-Est (menée par Louis Aliot), qui est chef de la délégation FN/RBM au Parlement Européen et vice-président du MENL (Mouvement pour l’Europe des Nations et des Libertés, créé et présidé par Louis Aliot).

C’est l’occasion de faire un point sur la situation politique et économique au lendemain du référendum en faveur du Brexit, qui montre une réalité européenne bien loin du modèle fantasmé d’une Europe réellement démocratique et source de satisfaction populaire.

Un fait politique majeur apparaît dans le mælstrom actuel : alors que les partis majoritaires (conservateurs et socialistes) votent ensemble pour les décisions prises par la Commission, les divisions entre tous ces grands partis « pro-européens » sont béantes, l’accord des nations ne se fait plus, c’est une Europe dans laquelle l’Allemagne compte énormément. Les hommes politiques français des partis de gouvernement, lorsqu’ils proposent des réformes pour l’Europe, le font de manière extrêmement isolée de positions politiques faites à l’échelle européenne, sans lien avec une organisation paneuropéenne. Les partis « pro-européens » sont de véritables auberges espagnoles qui tirent à hue et à dia, quand ils ne condamnent de retour dans leur pays les décisions qu’ils ont approuvées au Parlement Européens !

En revanche, les partis souverainistes sont très actifs pour se coordonner, au travers du Groupe de l’Europe des Nations et des Libertés, co-présidé par Marine Le Pen et Marcel De Graaf ; ils ont de plus en plus tendance à se rencontrer, à s’organiser et à présenter des projets ayant une vision commune pour l’Europe. La rencontre organisée à Milan le 28 janvier, par le MENL, fut un véritable succès, qui a réuni huit partis de nationalités différentes, sous la houlette du FN, et montre un signal politiquement fort de possibilité de réalisation d’un projet Européen porté par des nations souveraines.

Pour conclure ce billet sur l’actualité politique, les Français qui ont voté pour lui vont pouvoir se réjouir : François Hollande a tenu promesse sur un de ses engagements de campagne, car un amendement vient d’être voté qui interdit la fessée !

Sur le registre du terrorisme compassionnel cher à nos élites, ces gens seront bien difficiles à battre ».
                                                                           
                                                                                               Docteur Jean-Yves GATAULT

Conseiller municipal du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

Secrétaire FN de la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales