Michel Thiriet : « Il faut que Tresserre se réveille »

 

Comment expliquez-vous votre résultat du premier tour ?
« Les habitants en votant pour notre liste, et je les en remercie, ont exprimé un désir de changement, je dirai même, de revitalisation locale. Ils nous ont placé en 2ème position avec seulement 14 voix d’écart sur le 1er dont la liste est en bonne partie issue de l’équipe sortante et en devançant de 104 voix la 3ème liste. Les Tresserrencs sont 2 fois plus nombreux qu’il y a 20 ans et dans le même temps, la plupart des services du quotidien ont disparu. Tresserre est devenu un village dortoir sans stratégie d’accueil, enclavé au plan des transports et du numérique, sans commerces hormis un café et sans solutions logistiques pour nos artisans.

 

Qu’est-ce qui vous distingue des deux autres listes ?
Vous avez une partie de la réponse dans le nom de notre liste « Ensemble, Agir pour Tresserre ! » ; nous voulons conduire un projet de transition avec tous les habitants, avec toutes les associations, en étant très réactifs. Pour servir les intérêts de Tresserre, je ferai adopter en conseil municipal une charte de déontologie des élus. Notre liste est composée de femmes et d’hommes, riches de leurs de compétences, issus de vieilles familles de Tresserre ou venus d’ailleurs comme plus de la moitié des habitants du village. Cette réalité nous l’incarnons.

Nos projets sont réalistes et priorisés. Nous exprimons des attentes fortes vis à vis de la communauté de communes des Aspres et je ne m’inscrirai certainement pas dans une stratégie de repli vis-à-vis des autres collectivités locales et des villages voisins ».

 

Quelles sont vos priorités ?
« S’il faut bien évidement penser l’action sur la durée d’un mandat, nous voulons démarrer très vite sur l’épineux problème du très haut débit et faire de Tresserre un village connecté à l’instar de ce qui s’est fait à Bras-sur-Meuse. C’est possible. Nos autres priorités porteront sur l’urgence de la transition écologique, l’entretien et la sécurité routière dans le village, l’accès aux soins et la saison culturelle et festive 2020-2021. Nous élaborerons dans le même temps un nouveau plan d’utilisation des équipements publics.
Concernant la solidarité, je souhaite poursuivre les actions d’entraide et de lien social que nous avons initiées durant le confinement, avec l’aide de nombreux habitants qui nous ont rejoints, et garantir en toutes circonstances la continuité municipale ».


Sur l’accès aux soins vous proposez des solutions différentes, pouvez-vous préciser ?

« Oui ; ayant travaillé l’an dernier sur le Projet Régional de Santé de par mes fonctions régionales, j’ai pu me rendre compte combien l’accès aux soins en milieu rural dépendait non seulement du nombre de professionnels de santé mais aussi de leurs conditions de travail. Actuellement les 2 infirmières et le kinésithérapeute du village sont très mal installés. Nous avons à résoudre ce problème avec eux. Avec plusieurs médecins exerçant dans les villages alentours, vouloir déporter une demi-journée de consultation fixe dans notre village ne règlerait rien, car on ne ferait que répartir la pénurie. Par expérience, les médecins généralistes sont déjà débordés et si vous cherchez à les faire intervenir partout, ils finissent par quitter le territoire. Il faut donc voir plus loin en leur permettant de travailler plus facilement en lien avec les paramédicaux ce qui permet aux cabinets médicaux de rester attractifs pour le remplacement des plus anciens partant en retraite ».

 

Quelle est la force de votre candidature ?
« Mon expérience de la gestion publique, des collectivités territoriales comme ma connaissance des acteurs publics de la Région sont des atouts indéniables. Je suis très attaché aux valeurs de respect, d’impartialité et de solidarité. Aujourd’hui la charge de maire est lourde ; si vous ajoutez une implication indispensable dans le travail au sein de la communauté de communes des Aspres, pour bénéficier en retour de son soutien dans nos projets, il faut une grande disponibilité. Ce sera mon cas puisque maintenant libéré de tout engagement professionnel. Et je ne suis pas seul puisqu’entouré d’une équipe de grand talent.
Notre liste et notre projet sont une opportunité pour Tresserre. Pour l’emporter, il faudra amplifier nos voix du 1er tour dimanche 28 juin ».

 

Site : ensembleagirpourtresserre.fr Facebook : Ensemble agir pour Tresserre