(Le drapeau de la Catalogne indépendance flottait déjà, dimanche dernier, sur la plage de Banyuls, à l’occasion de la Fête des Vendanges…)

Selon la rédaction du journal le monde.fr : « Après avoir tenté par tous les moyens de surmonter l’opposition du gouvernement espagnol, le gouvernement catalan a renoncé, lundi 13 octobre, à organiser un référendum sur son indépendance. Ce vote, prévu le 9 novembre, était inconstitutionnel par les autorités centrales.

L’annonce est tombée après une réunion houleuse du président de la région Artur Mas avec les quatre partis qui soutenaient cette consultation en préparation depuis deux ans.

Contrairement à la Grande-Bretagne qui avait accepté que l’Ecosse se prononce sur une revendication de même nature – qu’elle a d’ailleurs rejetée le 18 septembre – le gouvernement conservateur espagnol a invoqué la Constitution pour l’interdire.

« IL Y AURA UNE CONSULTATION… »

Artur Mas s’est résigné à organiser le 9 novembre un succédané de référendum, désigné sous le terme vague de « processus participatif », dont il sait qu’il ne sera pas représentatif. « Il y aura une consultation […] mais elle ne sera pas fondée sur le décret, que j’avais signé pour organiser le référendum, a-t-il déclaré en admettant des divisions au sein du camp indépendantiste sur cette question.

L’ERC (Gauche républicaine catalane), le second parti de la région, a annoncé qu’elle soutiendrait cette initiative, mais que la Catalogne n’avait plus d’autre choix que de déclarer unilatéralement l’indépendance après de nouvelles élections (…) ».