Communiqué de presse, jeudi 21 mai 2015, Perpignan
« TOULOUSE / MONTPELLIER … PERPIGNAN


La peur de se retrouver « à poil » fait dire à Montpellier tout l’inverse de ce que cette capitale régionale à fait pendant des années aux autres villes de Languedoc-Roussillon, Perpignan et les P-O. en tête !

Pendant longtemps, Montpellier a bénéficié du large soutien de la Région pour se développer à grande vitesse et rattraper son retard sur les autres grandes villes de France. Montpellier a centralisé toutes les directions régionales et tous les centres de décisions au détriment des autres villes de la Région.

Aujourd’hui, Montpellier a peur. Peur de perdre les milliers de fonctionnaires et les centres de décisions qui donnent à une ville son importance et son influence. Peur de devenir comme Perpignan, Carcassonne ou Nîmes … des villes qu’elle a asphyxié.

Malheureusement, le PS’66 est couché devant le PS Héraultais et Montpellier : ils ne défendent même plus notre département. L’UMP’66 est quand à elle couchée devant Toulouse et on ne l’entend pas défendre nos intérêts non-plus.

Il semble donc que seuls quelques uns, dont Debout la France / DLF66 qui présentera une liste aux régionales de décembre 2015 avec Damien Lempereur (tête de liste régionale), souhaitent défendre notre territoire. Debout les P-O propose même un statut particulier pour notre département afin que son développement et ses intérêts soient mis au centre d’une politique d’ensemble cohérente et qu’il ne soit plus l’éternelle victime collatérale de la guerre entre Toulouse et Montpellier ».