Communiqué de presse.

 

 

« De l’argent public à Vinci : la prime contre l’intérêt général en Occitanie

Le 21 / 08 / 2019,
Les élus Insoumis du Conseil régional Occitanie dénoncent la décision prise par la Commission permanente le 19 juillet 2019 d’attribuer une subvention au groupe Vinci. Une aide a été accordée pour contribuer à un projet d’installation photovoltaïque sur un bâtiment autoroutier

 

Vinci n’a pas besoin de ce style de subventions. Vinci est irresponsable éthiquement, écologiquement, socialement et moralement. C’est en outre un grand vecteur de pollution et d’inégalités. Vinci, comme les autres sociétés d’autoroute, fait des profits absolument gigantesques et se verse des dividendes colossaux sur le dos des automobilistes. Les tarifs des péages autoroutiers vont encore augmenter de 1,8% à 1,9% au 1er février. La part des bénéfices de Vinci donnés aux actionnaires est de plus de 50%, soit plus de 2 milliards distribués chaque année. La plus haute rémunération dans le groupe Vinci est de 3,5 millions d’euros pour une personne, soit un écart moyen de salaire avec les salariés de 1 à 100. La part des femmes parmi les cadres est de 18%. Enfin, en matière d’écologie, Vinci s’est vu décerné 3 fois le prix Pinocchio par l’association Les amis de la Terre.
Les élus de la France Insoumise avaient alerté à plusieurs reprises depuis le début de mandat concernant l’insuffisance des critères pour les aides publiques accordées aux entreprises. Les promesses de respecter des principes d’éco-conditionnalité, de veiller à la responsabilité sociale et éthique des entreprises ne sont absolument pas respectées par le Conseil régional Occitanie dirigé par la présidente Carole DELGA : cette subvention à Vinci montre que les engagements généraux ne résistent pas à la réalité des choix politiques réalisés.
Les élus Insoumis du Conseil régional s’insurgent contre des choix irresponsables très éloignés des priorités humaines, écologiques et sociales qui devraient être celles de la Région Occitanie. Vinci n’a pas à bénéficier de cet argent public. Le budget régional devrait aller à d’autres choix, sociaux, écologiques, éthiques. Ils regrettent que le représentant des élus France Insoumise, Guilhem SERIEYS, ait été le seul à voter contre cette subvention contraire à l’intérêt général, les élus PCF et EELV s’étant malheureusement abstenus ».