« …Les intérêts politiques ne peuvent passer avant notre responsabilité : travailler pour la jeunesse et son avenir. De telles décisions se prennent au détriment des jeunes bénéficiaires de la Mission Locale et des plus fragiles. La situation économique de notre département ne peut souffrir la médiocrité ni le sectarisme. En voulant atteindre une personne, l’action publique de la MLJ et l’engagement des élus en faveur de l’intérêt général ont été décrédibilisés (…) ».

 

Nous publions ci-dessous dans son intégralité la lettre que Nicolas Barthe, maire de Toulouges, vient d’adresser ce jour au Conseil d’Administration (CA) de la Mission Locale Jeunes (MLJ) des P-O…

MLJ e_ve_nement annule_-version 2 -nov 2021