Communiqué de presse des élus d’opposition de la commune de Toulouges

 

 

-« A l’occasion des dernières élections municipales de Toulouges, la liste menée par Nicolas Barthe est arrivée en tête de 11 voix sur celle de Jean Roque, et n’a pas obtenu le soutien de la majorité des Toulougiennes et des Toulougiens.
Malgré le faible écart de voix et une campagne très dure, la liste Encore et Toulouges menée par Jean Roque et Laurent Rosello n’a pas souhaité exercer de recours, alors qu’elle avait toute légitimité à le faire et ainsi provoquer de nouvelles élections.
Nous n’avons pas souhaité augmenter la confusion et marquer ainsi notre volonté, en responsabilité, de voir notre village retrouver sérénité et apaisement.
Hier, vendredi 10 juillet, à l’occasion d’un conseil municipal créant les différentes commissions municipales qui vont permettre aux élus de travailler au service des habitants de Toulouges, le maire n’a pas accepté la main tendue faite par les élus d’opposition.

Nous proposions que dans chaque commission municipale deux élus puissent siéger, que nous puissions nommer des personnes qualifiées au sein de l’Office Municipal de la Jeunesse et de la Culture (OMJC) et Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), d’assurer la présidence de la commission des Finances pour garantir la transparence comme cela se fait dans de nombreuses communes. Toutes ces demandes ont été marquées d’un refus catégorique.
Afin de réaffirmer leur volonté de distanciation, ils ont choisi de voter pour chaque élu de la majorité une indemnité, et pour le maire et les adjoints une majoration de 15%. Ainsi, seuls les sept élus de l’opposition ne percevront aucune indemnité.
Ils démontrent ainsi leur volonté de se servir avant de servir la population et malgré leur élection de 11 voix leur refus de travailler avec les élus d’opposition qui représentent près de la moitié des habitants de Toulouges.

Malgré cela, vous pouvez compter sur notre abnégation, notre sens de l’intérêt général, et notre volonté de défendre les intérêts de Toulougiens.

Vous pouvez compter sur les élus de l’opposition pour travailler dans l’intérêt de notre commune, et pour faire entendre votre voix, celle des 1 442 Toulougiennes et Toulougiens qui nous ont fait confiance ! ».