Le fait que le député socialiste de la 1ère circonscription, Jacques CRESTA, jette l’éponge en n’étant plus candidat à sa propre succession « pour cause de non investiture » par le mouvement du nouveau Président Emmanuel MACRON, « La République en Marche! », donnerait des ailes à certains, à gauche, qui se verraient bien reprendre le flambeau… Parmi eux, toute cette journée a circulé le nom du maire de Toulouges et conseiller départemental, Jean ROQUE (PS).

Mais c’est oublier que Jacques CRESTA s’étant écarté de lui-même du PS pour rejoindre les Macronistes de « En Marche! », entre temps les socialistes et les écologistes d’EELV (d’Europe Ecologie Les Verts) ont choisi leur candidat en la personne de Me Jean CODOGNES, 64 ans, ancien député PS de la 2ème circonscription des P-O (1997-2002), ancien conseiller général perpignanais du Haut-Vernet (1998-2011) – il fut même 1er vice-président du Département en 1998 – ancien conseiller municipal d’Opposition de Perpignan (2008-2014) ; incontestablement un poids-lourd et un fin connaisseur de la politique locale qui est déjà parti en campagne sur cette 1ère circonscription, s’appuyant sur de solides réseaux.