Fernand Roig, président du Sydetom’66.

 

Ce mercredi 21 mai 2014, en matinée, au siège du Sydetom’66 – Syndicat départemental du traitement des ordures ménagères des Pyrénées-Orientales – à Toulouges, avait lieu l’élection du président et des vice-présidents de cette structure à la dimension territoriale départementale…

Ont été (ré)élus :

Président : Fernand Roig

– 1ers vice-présidents : Dominique Schemla, conseiller municipal de la Ville de Perpignan (pour l’Agglo PMCA) et Jean-Claude Portella, maire de Cerbère (communauté de communes Albères/ Côte Vermeille)

– 3ème vice-président : Jean-Claude Peralba, maire de Villemolaque

– 4ème vice-président : Bruno Valiente, maire de Calce (commune qui abrite l’usine de déchèterie du Sydetom’66)

– 5ème vice-président : Jean Maury, maire de Ria-Sirach

– 6ème vice-président : Thierry Del Poso, maire de Saint-Cyprien, président de la communauté de communes Sud-Roussillon

– 7ème vice-président : Jean Vila, maire de Cabestany, vice-président du Conseil général (il a battu d’une voix le maire de Pollestres, l’ex député Daniel Mach, au 3ème tour, après l’élimination dès le 1er tour du nouveau maire d’Espira de l’Agly, Philippe Fourcade).

– 8ème vice-président : José Puig, maire de Claira, conseiller général, président de la communauté de communes Salanque-Méditerranée

– 9ème vice-président : Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, député de la 4ème circonscription, président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille

– 10ème vice-président : Patrick Casavevall (communauté de communes du Vallespir)

– 11ème vice-président : Jean Roque, nouveau maire de Toulouges (il a battu Robert Taillant le nouveau maire de Saint-Féliu-d’Avall)

– 12ème vice-président : Grégoire Vallbona (il a battu d’une voix le conseiller général et maire de Fontrabiouse, Pierre Bataille)

– 13ème vice-président : Jacques Barthes, maire de Lesquerde.

A 70 ans passés, Fernand Roig (ancien RPR), ex élu « alduyiste » de la Ville de Perpignan, conseiller municipal de Corbère-le-Château (conseiller communautaire de Roussillon-Conflent), entame là un second mandat après avoir été élu une première fois en 2008 à la tête de cette structure intercommunale très influente sur le sol roussillonnais. Ce matin, à Toulouges, lors du renouvellement des instances dirigeantes du Sydetom’66, Fernand Roig a obtenu 41 voix sur… 42 ! Il n’y a pas eu photo.