Louis ALIOT, vice-président du FN, député européen, conseiller municipal et communautaire de Perpignan, communique :

« Une très bonne nouvelle si elle est complétée par la liaison des deux mers (Océan Atlantique et Mer Méditerranée) et l’axe Montpellier-Perpignan. L’Espagne a réalisé son objectif jusqu’à la frontière. Que la France soit à la hauteur et tienne ses promesses sur ce grand axe européen. La fracture (ferroviaire) entre les deux capitales de notre grande région signe définitivement la mort de la métropole Montpellier face à Toulouse. La force centrifuge de Toulouse va absorber la région Languedoc-Roussillon alors que l’axe Montpellier Perpignan Barcelone est stratégique ».