Ce vendredi 12 mars, sur TF1, c’est une édition spéciale du 20H sur la crise sanitaire qu’a présenté la journaliste Anne-Claire Coudray. Elle a notamment interrogé un député des Pyrénées-Atlantiques souhaitant l’allégement des mesures de restriction… qui l’a reprise en direct après une erreur de géographie*.

 

« Partons à présent dans les Pyrénées-Orientales où, vous allez le voir, la situation est radicalement différente », a indiqué Anne-Claire Coudray, ajoutant : « Le taux d’incidence y est le plus bas de métropole, un peu plus de quarante-six cas pour 100 000 habitants, et de nombreux élus demandent donc un allégement des restrictions. »

La présentatrice a ensuite présenté son invité qui était en duplex : « Bonsoir David Habib, vous faites partie de ces élus, vous êtes député socialiste, et vous demandez notamment un report du couvre-feu de 18h à 20h. Expliquez-nous. ».

Avant de répondre, le député du Pays Basque ne s’est pas gêné de reprendre la journaliste : « D’abord, je me permets de corriger : c’est les Pyrénées-Atlantiques, à l’ouest, et non pas les Pyrénées-Orientales. »

Anne-Claire Coudray ne doit pas regarder le 13H de TF1, journal télévisé qui s’ancre tous les jours dans les terroirs de nos régions, qui nous enseigne par exemple que Biarritz est un balcon sur l’océan Atlantique tandis que Perpignan a les pieds dans la mer Méditerranée. Espérons que si l’envie lui prenait de partir en vacances en Bretagne… elle ne prendrait pas le TGV pour Strasbourg.

 

*La rédaction de Ouillade.eu ne cesse de réclamer la création dans les P-O, à l’est des Pyrénées, d’un vrai Comité départemental de tourisme, dont le boulot serait par exemple de promouvoir notre territoire… Car on ne va pas exiger maintenant des écoles de journalisme qu’elles donnent des cours de géographie ; elles sont suffisamment occupées comme ça à enseigner la déontologie de l’art et la manière de désinformer, non ? Zut, on a encore dit une connerie.