Hier avait lieu l’élection du président et des vice-présidents du Syndicat Départemental de Transport et de Traitement des Ordures Ménagères des Pyrénées-Orientales (SYDETOM’66) dont nous nous sommes fait largement l’écho dans ces mêmes colonnes. Fernand Roig, président sortant, a été confortablement réélu à son poste et dans ses fonctions, dès le 1er tour de scrutin, avec 22 voix (contre 16 à Me Thierry Del Poso, maire de Saint-Cyprien, président de la communauté de communes Sud-Roussillon, conseiller départemental). Bruno Valiente, maire de Calce, Délégué communautaire à la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM) a été élu 1er vice-président.

Dans notre compte rendu, nous avons cité quelques maires qui ont participé à ce conseil d’installation du SYDETOM’66, or nous devons préciser, afin d’éviter toute confusion dans les fonctions des uns et des autres, que ces maires présents l’étaient au titre de « Représentants de leurs communautés de communes » et en aucun cas cela va de soi en tant que « Représentants de leurs municipalités ».

C’est ainsi, à titre d’exemple, que Christian Grau, maire de Cerbère, et Raymond Pla, maire d’Ortaffa, ont siégé ès-qualité de représentants de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI) ; tout comme Pierre Bataille et Jean Maury, respectivement maires de Fontrabiouse et de Ria-Sirach, siégeaient en tant que représentants de : pour le premier cité de la communauté de communes Pyrénées Catalanes ; pour le second la communauté de communes Conflent-Canigou.