Sous ce titre, Robert OLIVES, responsable FN de la Vallée de l’Agly, nous communique avec prière d’insérer :

« Charmante petite bourgade perchée dans les hauts cantons de la Vallée de l’Agly, Sournia a été dévalisée la semaine dernière. Même si son éloignement avec les tumultes des centres urbains pouvait laisser croire que Sournia était à l’abri des actes délictueux, force est de constater que la racaille est partout.

Pharmacie, camp de vacances, foyer rural furent les proies des voleurs. En plus de voler, les malfaiteurs ont souillé, saccagé les lieux. Le tiroir-caisse du foyer a été retrouvé, cassé et vide sur le bord de la route entre Prats-de-Sournia et Le Vivier.
Nous pouvons supposer que si la Gendarmerie de Sournia, si chère à M. Paul BLANC, n’avait pas fermé, les voleurs n’auraient sûrement pas violé la tranquillité de ce village. Ce n’est, somme toute, que l’énième conséquence de l’abandon de la ruralité par des hommes et femmes politiques préférant aux besoins des populations rurales, la rentabilité des services publics.
Monsieur le député Louis ALIOT et moi-même, tenions à faire part de notre soutien plein et entier aux Sourniannais victimes de ces larcins, et assurons que le FN fera tout ce qui est dans son pouvoir pour réduire cette mérule qui infecte la ruralité : l’insécurité croissante ».