Beaucoup d’habitants des P-O n’ont toujours pas compris pourquoi certains maires, parmi les 226 que compte le département, sont allés la semaine dernière à Souillac, dans le Lot, pour assister à l’une des étapes du Grand Débat National initié et animé par le Président de la République Française, Emmanuel MACRON, et pas d’autres… Pourquoi ceux-là ?

Renseignements pris à la source : ce sont le préfet des P-O, Philippe CHOPIN, et le président de l’association départementale des maires, adjoints et de l’Intercommunalité des P-O, Guy ILARY, qui ont choisi les 14 maires soi-disant « représentatifs » du Roussillon.

Commentaire acerbe d’un élu qui n’y était pas : « Maintenant je comprends mieux, ils ont sélectionné des maires dans la lignée présidentielle, avec lesquels MACRON n’avait aucun souci à se faire, quant à l’aspect révolutionnaire ou sulfureux des questions… Mais ce qui m’inquiète le plus, c’est que le Préfet a retenu des « has been », des maires vieillissants qui pour la plupart ne seront pas réélus ou qui ne se représenteront pas… ça c’est sûr que ça ne devait pas sentir le soufre sur le plateau, mais plutôt le sapin ! ».