Maire de Sorède depuis 1989 (1re élection en tant que conseiller municipal en 1977, puis adjoint dès 1983), Yves Porteix, 66 ans, confirme sa candidature au poste de président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI)

 

 

– Confirmez-vous votre candidature à la succession de Pierre Aylagas pour la présidence de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris (CC-ACVI) ?

  • Yves Porteix : « Oui fort de ma légitimité, de mon expérience et de ma connaissance du territoire, je suis candidat à la présidence de la CC-ACVI. Avant de rendre publique ma décision, j ai souhaité en parler avec les principaux concernés, c’est à dire mes collègues maires ».

– Les avez-vous tous rencontrés ?

  • Yves Porteix : « Pour la plupart oui, j’en ai vu certains, j’en ai eu d’autres au téléphone, je les rencontrerai tous plus directement une fois le second tour des élections passé* ».

– Comment ont-ils accueilli votre candidature ?

  • Yves Porteix : « Avec une grande écoute, une grande attention et un grand intérêt. J’ai la chance de connaître beaucoup d’entre eux, nous avons ensemble dans le passé mené des combats pour protéger et dynamiser notre territoire. Dans un triangle délimité par nos Albères frontalières, la Méditerranée et aux portes de l agglomération perpignanaise, nous sommes dans une situation privilégiée unique dans le département.
    Avec une ambition raisonnable et raisonnée nous devons tous ensemble poursuivre le développement équilibré et durable de notre territoire, car nous sommes aussi l’avenir des Pyrénées Orientales ».

– Elu président de la CC-ACVI, vous inscrirez-vous dans la continuité ?

  • Yves Porteix : « Mes collègues maires auront tous une délégation, qu’ils pourront exercer pleinement ; en parallèle il y aura une plus grande implication de tous les conseillers communautaires.
    Je veux aussi maintenir un lien étroit avec la Région, le Département et, bien sûr, l’Etat. Sans l’aide de ces institutions, aucun projet n’est possible. En même temps que je rencontrais mes collègues élus, j’ai également annoncé ma candidature à la présidente de la Région, Carole Delga, ainsi qu’à la présidente du Département, Hermeline Malherbe ».

– Le maire d’Argelès-sur-Mer brigue lui-aussi la présidence de la CC-ACVI. C’est un peu David contre Goliath, non ?

  • Yves Porteix : « Qui est David et qui est Goliath selon vous ?… Vous connaissez l’expression : Que le meilleur gagne ! De mon côté, ce n’est pas et ça ne sera pas un combat de personnes ou d’égos. C’est bien une gouvernance partagée et élargie qui permettra d’établir un programme pour notre territoire. J’ai autant d’amis élus sur la côte que dans les Albères, que dans la plaine d’Illibéris pour porter avec eux un projet réaliste et réalisable. J’offre aux délégués communautaires un choix, une route différente, une ambition généreuse et solidaire au service de toutes les communes sans exception qui composent la CC-ACVI. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons innover, inventer un nouveau modèle pour rendre encore plus attractif notre territoire tout en le préservant.
    Je sais mes collègues élus soucieux de leur liberté d’action et de leur capacité à changer les choses.
    Moi je suis dans l’Unité ! ».

 

Propos recueillis par L.M.

 

*Lors du second tour des élections municipales, qui aura lieu dimanche prochain 28 juin, il restera à élire les maires des communes suivantes : Bages, Cerbère, Elne et Palau-del-Vidre. La CC-ACVI compte quinze communes.