Guy Ilary et Jean-Claude Kaiser.

Christian Nifosi, Martine Rolland et Raymond Lopez.

Pierre Aylagas, Francis Manent et Yves Porteix.

Monsieur le maire de Sorède et le nouveau curé de la paroisse.

Yves Porteix, Martine Rolland, Guy Ilary, Alexandre Puignau, Christian Nauté et Raymond Lopez.

Hier soir, à la salle des fêtes de Sorède, environ 450 personnes se sont retrouvées pour assister à la traditionnelle et annuelle cérémonie des vœux du maire, Yves Porteix, entouré de son Conseil municipal et de personnalités locales diverses, dont le député de la circonscription, Pierre Aylagas (PS), la conseillère générale Martine Rolland (PS), le président de l’association des maires, des adjoints et de l’intercommunalité des Pyrénées-Orientales, Guy Ilary (par ailleurs maire de Tautavel et conseiller général du canton de Latour-de-France), le président du Pays Méditerranée et maire de Saint-André, Francis Manent, les maires de Les Cluses (Alexandre Puignau/ Convergence Démocratique de Catalogne/ CDC), de Laroque-des-Albères (Christian Nauté), Saint-Génis-des-Fontaines (Raymond Lopez), Villelongue-dels-Monts (Christian Nifosi)… ainsi que le nouveau curé des paroisses des Albères, le Père Nique, et Jean-Claude Kaiser, adjoint au maire de Perpignan, sans oublier le Conseil municipal des enfants, emmené par la directrice des écoles.

 

 

 

 

Comme le veut la tradition locale, c’est Gilbert Llong, adjoint au maire, qui a ouvert le temps des discours, rendant un hommage émouvant à « Sorède, mon village », lors d’une intervention remplie d’émotion qui fera date. Puis, le maire, le président de l’association départementale des maireset des adjoints, la conseillère générale du canton d’Argelès-sur-Mer lui ont emboité le pas pour s’adresser très chaleureusement aux Sorédiennes et aux Sorédiens.

Yves Porteix, dans son discours, répétant à souhait(s) que la Loi lui interdisait de présenter le bilan du mandat de son équipe municipale, ainsi que de dresser les grandes perspectives qui orientent l’année qui vient, s’est directement adressé à ses administrés pour leur dire haut et fort qu’ils sont simplement « formidables ! » : « Car si Sorède, ce village chargé d’histoire et de culture, ce village où il fait bon vivre, grandir et s’épanouir, a su rassembler les générations au-delà des différences, c’est bien grâce à vous, grâce à nous tous (…). Chaque jour, tous les jours, je mesure à quel point les habitants de Sorède sont attachés, je dirais presque affectivement, à notre commune (…). Je sais que les Sorédiens sont passionnément attachés à leur territoire. Je le suis aussi. C’est pour cette raison que je me battrai jusqu’au bout pour que l’entité des Albères ne soit pas décrochée de la future carte cantonale du département des Pyrénées-Orientales (…). Je voudrais remercier aussi, puisque nous sommes en fin de mandat, les élus, de toutes tendances, de tous horizons, qui vous ont représenté pendant ces six années, qui se sont engagés et qui ont donné de leur temps, de leur passion, pour être notre porte-voix dans des commissions, dans des structures et institutions diverses et variées telles que la Communauté de communes, le Département, la Région, l’Agenda 21, etc.-etc. Au cours de ce mandat, j’ai été fier et heureux de travailler avec eux, ainsi qu’avec les 41 agents communaux dont je veux saluer ici le dévouement au service des Sorédiennes et des Sorédiens (…) ».