« Le rapprochement entre nos deux communes, n’est pas à l’ordre du jour, en tout cas pour le moment », tient à préciser Yves PORTEIX (LREM/ La République En Marche!), maire de Sorède, vice-président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris.

Il poursuit sur la question : « S’il est vrai qu’il y a eu des discussions concernant notamment la mise en commun de moyens, comme l’achat par exemple d’une balayeuse, afin de réduire les frais de fonctionnement de nos villages, en revanche la construction d’une commune nouvelle, ou d’un rapprochement un peu plus formalisé, n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. Nous avons eu une ou deux réunions sur le sujet il y a deux-trois ans mais ça s’est arrêté là. Nous n’avons pas donné suite à ces rencontres tout simplement parce que les conseils municipaux n’étaient pas prêts à se lancer dans une telle démarche. Je pense que les uns et les autres nous sommes insuffisamment mûrs pour aller plus loin dans ce genre d’expérience ».

Yves PORTEIX apporte ces précisions intéressantes – et surtout très utiles pour couper court à toute rumeur – suite à l’article que nous avons publié dans ces mêmes colonnes concernant une rumeur insistante annonçant la fusion de quatre communes : Les Angles et Matemale, en Capcir ; Sorède et Laroque, dans le massif des Albères.

 

L’entrée de l’Hôtel-de-Ville de Sorède.