« Nous tenons à remercier les 894 citoyennes et citoyens qui nous ont élus au conseil municipal. Nous comptons bien faire notre devoir d’élus et siègerons assidûment aux séances.
Nous défendrons  les intérêts de tous les Salséens sans aucune discrimination. Nous sommes déterminés à rétablir une vraie démocratie dans le village en rétablissant le débat en conseil municipal et en informant régulièrement la population des décisions prises.
Nous sommes élus pour œuvrer dans l’intérêt général, dans un esprit de rassemblement, aussi nous nous associerons à toutes les décisions allant dans le bon sens, et nous combattrons énergiquement les propositions que nous désapprouverons, dans le respect des institutions et des personnes.
S’il advenait que des pressions soient exercées sur l’un des opposants, des employés municipaux ou tout autre citoyen de ce village, elles seraient immédiatement dénoncées publiquement.
C’est pourquoi nous demandons des excuses publiques par M. Lopez quant à ses propos envers un élu de « l’opposition »: « ici, vous n’êtes rien ». Cette phrase prononcée par le Maire réélu (18 voix sur 23) lors de la séance publique du premier conseil municipal est méprisante et constitue une insulte à la personne et aux valeurs de la République.
Nous nous engageons à représenter dignement les citoyennes et citoyens de notre village et demandons à Monsieur le Maire de « vaincre ses passions ». Ses fonctions ne lui confèrent nullement une supériorité en tant qu’individu. Il est le représentant de l’Etat dans notre commune, et donc de ce fait le garant des valeurs de la République. De par son statut il se doit de traiter impartialement toutes les Salséennes et tous les Salséens et à plus forte raison un élu ».